Hearst : un kiosque virtuel pour lecteurs ebook, smartphones et netbooks

Clément Solym - 07.12.2009

Lecture numérique - Acteurs numériques - hearst - presse - appareils


Pour faire face à la perte de vitesse de la presse papier quatre grands groupes de presse américains avaient décidé de s'allier sur le net. ces quatre groupes (Time Inc., Conde Nast, Hearst et Meredith) devaient annoncer ce mois-ci le lancement d'un kiosque virtuel.

En février dernier, le groupe Hearst avait déjà manifesté l'envie de se lancer sur le marché des lectures nomades avec peut-être une sorte de lecteur d'ebooks mais spécialisé dans les journaux et magazines. Le projet n'est pas tombé à l'eau et le groupe va lancer sa propre initiative, prenant un peu d'avance sur les trois autres groupes.


En effet, Hearts a annoncé vendredi dernier qu'il allait lancer un nouveau service kiosque presse pour smartphones, lecteurs d'ebooks et netbooks, nommé « Skiff ». Ainsi, il n'est plus question de construire un lecteur spécialement adapté à l'offre de contenu de Hearst mais d'intégrer une puce à des appareils existants. Cette puce construite par Marvell contiendrait le service Skiff.

Celui-ci s'appuierait sur le réseau de Sprint, opérateur qui avait équipé le Kindle d'Amazon à l'origine. Comme pour le Kindle, il semblerait que le coût de la connexion serait reporté sur le coût du contenu. Ainsi, les lecteurs pourraient se connecter au service sans se soucier d'une éventuelle surfacturation, ni souscrire à un abonnement.

Au niveau du modèle économique, la publicité sera intégrée à l'interface de Skiff et des formules d'abonnements aux journaux et magazines seront proposées. On calque donc plus ou moins le modèle de la presse papier.

Le premier modèle équipé de ce système devrait être présenté sous peu mais le gros des troupes arrivera dans le courant de l'année prochaine. Cette solution n'est pas exclusive et les parutions d'autres groupes pourraient rejoindre le kiosque virtuel de Skiff.