Henri « Henk » Slettenhaar, gentleman visionnaire des technologies de l’information

Marie Lebert - 19.09.2016

Lecture numérique - Acteurs numériques - Henri Henk Slettenhaar - technologies de l’information - Slettenhaar gentleman visionnaire


Henri « Henk » Slettenhaar – qui vient de décéder dans la région de Genève – fut un pionnier puis un spécialiste reconnu des systèmes d’information et de communication, avec une longue carrière à Genève et dans la Silicon Valley.

 

© Bulletin du CERN & Divonnelectro

 


En 1958, Henk rejoint le CERN (Laboratoire européen pour la physique des particules) à Genève pour travailler sur le premier ordinateur numérique et participer au développement des premiers réseaux numériques.

Son expérience californienne débute en 1966 lorsqu’il rejoint pendant dix-huit mois une équipe du SLAC (Stanford Linear Accelerator Center) pour créer un numérisateur de film. De retour au SLAC en 1983, il conçoit un système numérique de contrôle qui sera utilisé pendant dix ans.


Henk est ensuite professeur en technologies de communication à la Webster University de Genève pendant vingt-cinq ans, tout comme le directeur du Telecom Management Program créé à l’automne 2000. Il travaille aussi comme consultant auprès de nombreuses organisations internationales.

 

En 1992

 

En 1992, fort de son expérience à Genève, et dans la Silicon Valley, Henk crée la Silicon Valley Association (SVA), une association suisse qui organise des voyages d’études dans les grands pôles technologiques, à commencer par la Silicon Valley et San Francisco, mais aussi à Los Angeles, en Finlande et en Chine.
 
Outre des visites de grandes sociétés informatiques (Google, Apple, etc.), de start-up, d’universités et de centres de recherche, ces voyages comprennent des conférences, des présentations de projets innovants et des discussions sur les développements technologiques en cours et les nouvelles méthodes en matière de stratégie commerciale et de création d’entreprises.

 

En 1998

 

Henk raconte en décembre 1998 lors d’un entretien (pour la première version du Livre 010101) : « Je ne peux pas imaginer ma vie professionnelle sans l’internet. Cela fait vingt ans que j’utilise le courrier électronique. Les premières années, c’était le plus souvent pour communiquer avec mes collègues dans un secteur géographique très limité. Depuis l’explosion de l’internet et l’avènement du web, je communique principalement par courriel, mes conférences sont en grande partie sur le web et mes cours ont tous un prolongement sur le web. ​En ce qui concerne les visites que j’organise dans la Silicon Valley, toutes les informations sont disponibles sur le web, et je ne pourrais pas organiser ces visites sans utiliser l’internet. De plus, l’internet est pour moi une fantastique base de données disponible en quelques clics de souris. »

 

En 2000

 

Quoi de neuf en 2000 ? « L’explosion de la technologie du mobile. Le téléphone mobile est devenu pour beaucoup de gens, moi y compris, le moyen de communication personnel vous permettant d’être joignable à tout moment où que vous soyez. Toutefois l’internet mobile est encore du domaine du rêve. Les nouveaux services offerts par les téléphones GSM sont extrêmement primitifs et très chers, si bien que le WAP a reçu le sobriquet de “Wait And Pay”. »

 

En 2001

 

Quoi de neuf un an plus tard ? « Ce qui me vient à l’esprit est le changement considérable apporté par le fait que j’ai maintenant une connexion à débit rapide chez moi. Le fait d’être constamment connecté est totalement différent du fait de se connecter de temps à autre par la ligne téléphonique. Je reçois maintenant mes messages dès leur arrivée dans ma messagerie. Je peux écouter mes stations radio préférées où qu’elles soient. Je peux écouter les actualités quand je veux. Et aussi écouter la musique que j’aime à longueur de journée. (…) La seule chose qui manque est une vidéo de bonne qualité en temps réel. La largeur de bande est encore insuffisante pour cela.

 

Mon domicile est maintenant équipé d’un réseau local avec et sans fil. Je peux utiliser mon ordinateur portable partout à l’intérieur et à l’extérieur de la maison, et même chez les voisins, tout en restant connecté. La même technologie me permet maintenant d’utiliser la carte de réseau local sans fil de mon ordinateur lorsque je voyage. Par exemple, lors de mon dernier voyage à Stockholm, je pouvais être connecté à l’hôtel, au centre de conférences, à l’aéroport, et même au pub irlandais ! »

 

En 2011

 

Dix ans plus tard, en juin 2011, Henk raconte : « J’ai toujours suivi le développement des ebooks avec beaucoup d’intérêt, étant professeur de systèmes de communication et organisateur de voyages dans la Silicon Valley. Mon utilisation était très limitée pendant près de quarante ans, à cause du manque de progrès des appareils de lecture. Je n’ai jamais aimé lire un livre sur un ordinateur ou sur un PDA. Maintenant, avec l’arrivée de tablettes comme le Kindle et l’iPad, je suis finalement devenu un lecteur de livres numériques. Je vois un expansion énorme avec l’arrivée de tablettes faciles à utiliser et avec un choix considérable de livres grâce au commerce électronique et à des sociétés comme Amazon. »

 

Sur quoi travaille-t-il ces temps-ci ? « Je suis un “serial entrepreneur” actuellement, en train de créer une start-up dans le domaine de la mobilité. J’utilise l’internet tout le temps pour trouver des partenaires et des idées. Nous utilisons également des livres en ligne pour apprendre l’art de l’innovation ! »
 
En 2015
 
Avec l’enthousiasme qui le caractérise, Henk participe une fois encore à l’ultime version du Livre 010101 et de Livres et articles sur un web multilingue, en insistant cette fois sur la nécessité du multilinguisme sur l’internet. Il raconte en novembre 2015 : « Je pense que le multilinguisme est en augmentation constante, surtout avec Google Chrome, lorsque vous avez la possibilité de traduire immédiatement le site sur lequel vous êtes. Google Translate s’améliore lui aussi constamment, et on y trouve même des langues minoritaires. »

 

Pour en savoir plus sur Henk et d’autres pionniers.