Histoire du Kopimisme ou le piratage devenu religion en Suède

Clément Solym - 10.01.2012

Lecture numérique - Acteurs numériques - Kopimisme - Religion - Suède


Croire en la copie et le partage des connaissances sur Internet comme la beauté merveille, et le sens d'un monde meilleur. C'est le fondement du Kopimisme, créé en 2010 par un groupe d'environ 3.000 adeptes de cette croyance, qui a été reconnu comme religion en Suède, la semaine dernière.

 

Sur le site Internet de l'Église, le leader spirituel de l'Église, Isak gerson, a affirmé qu'il espérait que les adeptes du Kopimisme puissent à présent « vivre leur foi sans crainte de la persécution».


 

 

L'Église du Kopimisme vient donc s'ajouter à la liste des religions du monde. Elle prône le piratage sur Internet, et fait de « Ctrl+C et Ctrl+V » ses symboles sacrés. Les données numériques ? Une entité sacrée également. La copie sur le Net est un sacrement et le slogan religieux du Kopimisme n'est autre que « Copiez, téléchargez, partagez ». 

 

C'est quoi une religion en Suède ?

 

Ce qui semble impensable en France est possible chez notre voisin Scandinave. il faut rappeler quela Suède est une monarchie constitutionnelle. En Suède, une religion doit, pour être reconnue comme telle, avoir comme objectif premier le « culte » et poursuivre un objectif social.

 

Or, ne nous méprenons pas : bien que la Suède ait autorisé cette religion, le piratage informatique reste toujours illégal en Suède. Sauf que l'Église peut à présent organiser des offices et collecter des dons.