HomePod, l'enceinte intelligente d'Apple supporte déjà les livres audio

Clément Solym - 06.06.2017

Lecture numérique - Acteurs numériques - HomePod enceinte Apple - lecture Siri Apple - Echo Amazon intelligence


Lors de sa grande conférence du WWDC 2017, Apple a présenté son concurrent de l’enceinte Echo d’Amazon ou encore du Google Home. Le HomePod, présenté par le directeur du marketing Phil Schiller, sera au croisement des technologies, mêlant haut-parleur et outil intelligent. Mais alors qu’y trouve-t-on ?




 

Équipé d’un processeur A8, le HomePod répond à plusieurs critères de qualité, selon Apple : d’abord, pouvoir répandre efficacement le son un peu partout. Ensuite, fournir un effort sonore, en diffusant une musique propre, qu’importe la taille de la pièce. Enfin... il doit être amusant à utiliser. Tiens, le retour du fun chez Apple ?

 

Évidemment, le HomePod possède une version de Siri, que l’on active simplement en interpellant la machine avec un « Hey Siri », pour que l’intelligence artificielle se mette en route. De la sorte, l’utilisateur peut interagir et demander à ce que l’appareil lance des playlists. Six microphones sont intégrés avec sept hauts parleurs internes, l’appareil semble plutôt de bonne facture. 
 

Audible investit 5 millions $ dans l’écriture de pièces et fictions audio 


Toutefois, le HomePod s’inscrit également dans une approche de domotique – une fois connecté, il est en mesure de contrôler des appareils HomeKit ou encore de moduler la climatisation ou les lumières. On peut également lui demander les informations, la météo, la circulation, ou encore les résultats sportifs. L’HomePod peut enfin envoyer des messages, et lire les réponses. 

 

Soucieux, du moins le prétend-on, de protéger la vie privée, le HomePod n’enregistrerait rien, et n’aurait aucune activité, tant que l’on n’a pas réveillé Siri. On se souvient que ce point avait été au cœur d’une enquête, où la borne Echo d’Amazon aurait stocké des informations, utilisables par des enquêteurs travaillant sur un crime. Enfin, la machine utilise un identifiant anonyme, de sorte qu’aucun cookie ne suivrait les recherches effectuées. 

 


 

Le HomePod sera commercialisé pour 349 $, alors qu’Echo d’Amazon coûte 179,99 $, avec, aujourd’hui, une véritable intégration dans l’ensemble de l’écosystème Amazon – achat en boutique, magazines, lecture de livres audio, et implémentation directe de différents services. 

 

Fin de l’exclusivité entre Apple et Amazon : les éditeurs de livres audio peuvent respirer

 

Évidemment, tout cela n’est pas arrivé dès la sortie d’Echo, et nul doute qu’Apple fera évoluer progressivement son HomePod. Il sortira en décembre dans les différents stores d’Apple. À ce jour, il se consacre uniquement à la musique, mais peut supporter les différents services types Apple Music, Pandora, Spotify, Google Play Music, SoundCloud ou Deezer. On trouve également le service Audiobooks, société de vente de livres numériques audio.

Ce dernier a été récemment racheté par le groupe RBmedia, et depuis la mi-avril, c’est une offre de 110 000 livres audio que propose la société. Le développement de ce format, et les résultats financiers ne peuvent qu’encourager la firme à la Pomme à déployer une solution de lecture à travers son HomePod.

 


Après, difficile de ne pas s'attendre à ce que quelques plaisantins s'amusent à détourner le produit... il est vrai qu'il s'y prête assez bien.