Houellebecq outragé, Houellebecq martyrisé, mais Houellebecq libéré (piraté) !

Nicolas Gary - 29.12.2014

Lecture numérique - Usages - contrefaçon piratage - Michel Houellebecq - Soumission romans


Le 7 janvier prochain, la France sera dirigée par un gouvernement d'orientation musulmane. La nouvelle publication du Goncourt fait parler d'elle, et nécessairement, provoque l'intérêt des réseaux. Ainsi, depuis près de 48 heures circulent désormais plusieurs versions, dont une particulièrement intéressante : il s'agit d'un Rescan. Autrement dit, un fichier qui a été numérisé, depuis une version papier, et transformé en livre numérique – MOBI, pour Kindle, EPUB pour tous les autres, et PDF, pour la forme. 

 

 

 

 

Interrogé par le JDD, Alain Finkielkraut a vu en Houellebecq un Candide moderne, qui ne cherche pas la provocation, mais le décalage. « C'est une sorte d'étranger qui révélerait non l'absurdité du monde (…), mais sa signification oubliée par ceux qui sont immergés en lui », précise le philosophe. Alors voilà bien un roman qui intrigue : comment raconter, en 2022, le second mandat de François Hollande et l'accès au pouvoir d'un groupe politique qui devient l'unique alternative au Front national. La Fraternité musulmane, emportée par un certain Mohammed Ben Abbès, rallie toutes les voix, y compris celles de partis politiques traditionnels, pour faire barrage au second tour, à Marine Le Pen. Diablerie houellebecquienne en puissance...

 

Le premier document à avoir fuité fut manifestement un PDF, assez peu lisible, mais rapidement corrigé et modifié par les internautes, pour aboutir à un nouveau PDF, grandement amélioré. Les versions MOBI et EPUB sont ensuite rapidement apparues, et se sont diffusées largement. Les conversions n'ont pas donné quelque chose de particulièrement qualitatif, mais cela reste tout à fait lisible. Et surtout, frappe fort : le livre ne sera commercialisé qu'à compter du 7 janvier, et il s'agit sans aucun doute d'un exemplaire-presse, communiqué à un journaliste ou un libraire, qui s'est fait numériser. 

 

 

 

C'est que la vilaine manie des maisons d'édition – et pourtant impérieuse ? – d'expédier à des librairies et des critiques littéraires leurs ouvrages, avec ce nouveau Houellebecq, ne pouvait que provoquer la convoitise. Pour mémoire, voici le pitch du livre

 

Dans une France assez proche de la nôtre, un homme s'engage dans la carrière universitaire. Peu motivé par l'enseignement, il s'attend à une vie ennuyeuse mais calme, protégée des grands drames historiques. Cependant les forces en jeu dans le pays ont fissuré le système politique jusqu'à provoquer son effondrement. Cette implosion sans soubresauts, sans vraie révolution, se développe comme un mauvais rêve. 
Le talent de l'auteur, sa force visionnaire nous entraînent sur un terrain ambigu et glissant ; son regard sur notre civilisation vieillissante fait coexister dans ce roman les intuitions poétiques, les effets comiques, une mélancolie fataliste.
Ce livre est une saisissante fable politique et morale.
 

 

 

Pour faire plus fort encore, et comme si l'internaute avait pris conscience des recommandations du Forum d'Avignon, un fichier piraté contient également la trilogie Jason Bourne de Robert Ludlum. Une étude a en effet montré que les lecteurs, une fois leur livre achevé, souhaitent disposer de contenus supplémentaires. Comment dire : Robert Ludlum, pour accompagner la lecture de Houellebecq....

 

Bien entendu, ce sera la consternation chez Flammarion, d'ici quelques heures. Sauf que la maison est actuellement injoignable, aussi les services juridiques auront-ils la surprise, au retour de vacances, de découvrir la présence des ces ebooks sur le réseau Torrent, et depuis d'autres canaux encore. 

 

En tout cas, la photocopie du PDF original montrerait plus une intention de diffusion rapide et immédiate, qu'une volonté industrialisée de propagation sur les réseaux. Il faut avoir le courage et l'envie pour lire le document fuité, qui a tout du scanner effectué avec deux trombones et un cure-dent. Pas de couverture, des bandes noires qui témoignent clairement d'une photocopie hâtive, et un texte brut... Lourd et peu maniable, sa lecture a donné du fil à retordre à notre Macbook Air, pourtant bien équipé en mémoire vive. Quant aux fichiers MOBI et EPUB, nous ne sommes pas parvenus à les télécharger pour l'heure, mais nous ne manquerons pas de mettre à jour ce billet si cela s'avère nécessaire.

 

Pour le politologue Philippe Braud, professeur émérite à l'Institut d'Etudes politiques de Paris, l'idée d'un gouvernement tel que le décrit Houellebecq est « tout à fait invraisemblable ». En revanche, un candidat FN au second tour, c'est parfaitement possible, selon ce politologue. Mais des partis communautaristes en France n'arrivent pas véritablement à émerger. « On est suffisamment laïc en France. Le candidat du FN ferait un tabac face à un tel candidat », ajoutait Philippe Braud. Si l'hypothèse politique est bouclée, alors il faudra encore résoudre l'énigme du piratage...

 

Pour l'heure, près de 700 téléchargements ont été recensés sur l'une des plateformes traditionnelles d'échanges de fichiers. Un chiffre honorable, en regard de la période. L'agent littéraire de Michel Houellebecq, François Samuelson, n'était pas non plus disponible pour apporter de commentaires à cette information.

 

Retrouver Soumission de Michel Houellebecq, en librairie

 

mise à jour 22h : 

Le fichier EPUB est effectivement de qualité passable, et contient, pour celui que nous sommes parvenus à trouver, une dernière page avec une image, de la dernière page du roman. Nous avons tenté de joindre le directeur général des éditions Flammarion, Gilles Haéri, ainsi qu'Alban Cerisier, responsable du numérique pour le groupe Gallimard, mais restons sans réponse pour le moment. Le nombre de téléchargements n'a pas évolué, du fait d'un problème technique avec les sources torrent.

 

 

Selon l'éditeur, « le contenu ne peut en aucun cas être repris ou reproduit, en tout ou partie, sur tous supports, sans l'accord préalable et exprès de l'attachée de presse ». Ce qui devait être une mesure de précaution accompagnant l'envoi des épreuves à la presse. Pour mémoire, Soumission serait la traduction adoptée par l'écrivain du terme islam, qui désigne l'allégeance à Dieu. « Nous avons pris acte de la situation et notre service juridique s'occupe du problème », a assuré l'éditeur auprès de l'AFP. Tout le monde est rassuré...