Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

HTTPS : La norme de sécurité bientôt impérative sur le net

Clément Solym - 07.08.2014

Lecture numérique - Usages - sécurité internet - Google protocole - HTTPS web


Quand Google daigne s'exprimer sur les questions essentielles de référencement, le monde entier s'arrête de respirer - hélas. Le moteur de recherche a assuré récemment qu'il pourrait favoriser prochainement les sites disposant d'une version sécurisée, dans ses résultats de recherche. Autrement dit, ceux qui commencent par HTTPS, et plus le traditionnel HTTP. Angoisse.

 

 

at church

sleepinyourhat, CC BY NC SA 2.0

 

 

L'affaire n'aurait certainement aucun lien avec le monde de l'édition, du livre... si Internet n'était pas devenu l'enjeu premier pour chacun. Que l'on parle des ebookstores, ou des sites de ventes de livres en ligne qui ne proposent pas d'offre numérique, mais également des sites d'auteurs dédiés, des sites officiels de maisons d'édition, et on en passe, et on en oublie (bibliothèques, université, et ainsi de suite). 

 

Google revendique que la sécurité soit une de ses priorités, et pour assurer un maximum de sécurité aux sites, le cryptage HTTPS est une solution qui séduit manifestement le moteur. Affirmant que plusieurs de ses services - Google Translate, Gmail, Drive, et ainsi de suite - sont déjà automatiquement passés à ce mode de sécurisation, Google invite tout un chacun à faire de même. 

 

« Au-delà de nos propres affaires, nous travaillons également à rendre internet plus sûr et plus vaste. Une grande partie de ce qui garantit la sécurité est que les sites web auxquels les gens accèdent soient sécurisés », garantit la firme. Voilà quelques mois, la société avait d'ailleurs lancé un appel : HTTPS Everywhere. Autrement dit, des accès à des sites sécurisés ad minima par le service de cryptage. 

 

Si les webmasters se sont mis en route, le protocole HTTPS a montré des résultats encourageants. Et c'est là que la question du référencement entre en jeu : « Nous avons constaté des résultats positifs, aussi commençons-nous à utiliser le HTTPS comme un signal de ranking. » Le ranking, c'est ni plus ni moins que le classement de son site dans les résultats de recherche. 

 

Ce qui signifie, pour un site web, la vie, ou la mort. La visibilité, ou la disparition complète. Si pour l'heure, ce n'est encore qu'un élément marginal, « nous pouvons décider de le renforcer, parce que nous aimerions encourager tous les propriétaires de sites web à passer du HTTP au HTTPS pour garantir la sécurité de tous sur le web. »

 

Au cours des prochaines semaines, Google publiera d'ailleurs des éléments pour faciliter l'adoption de cette solution, et éviter les erreurs traditionnelles. Une première liste de conseils est disponible à cette adresse

 

La chose va être amusante, parce que pour l'heure, des différents sites de libraires en ligne, éditeurs et auteurs que nous avons pu vérifier, personne n'est encore passé à cette solution HTTPS de sécurisation. Bien entendu, un nom de domaine solidement accroché à la toile ne disparaîtra pas du jour au lendemain. Mais il sera toujours préférable de se mettre à jour.

 

Avec une solution qui a un coût : entre 20 et 1000 €. Pour un seul domaine, bien entendu. Un investissement inutile pour les sites proches de la fin toutefois. ActuaLitté n'a pas trop attendu, et le certificat devrait être prochainement opérationnel sur l'ensemble de nos sites.