iBooks lit tout seul les livres à voix haute : ça n'embête personne ?

Clément Solym - 25.08.2010

Lecture numérique - Acteurs numériques - lecture - ibooks - ipad


 Voilà quelques mois, et même une petite année, Amazon était parvenu à dresser les consommateurs contre la Guilde des auteurs, tout en passant pour la victime d'un grand complot. Il s'agissait de la fonctionnalité Text-to-Speech du Kindle 2 qui était pointée.

Selon la Guilde, on nageait en pleine violation des droits d'auteurs, mais surtout cela impactait le marché du livre audio.

Valérie Levy-Soussan, directrice d'Audiolib, filiale du groupe Hachette, nous expliquait : « Les droits audio sont comme les droits audiovisuels attachés à l'oeuvre littéraire, et ils sont protégés, en particulier pour en contrôler les modes d'exploitation [... Il] semble alors évident que la fonctionnalité du Kindle de lecture audio va à l'encontre du droit d'auteur. » (voir l'entretien)

L'affaire avait fait d'autant plus de bruit que les associations de défense des aveugles et mal-voyants avaient plaidé leur cause, assurant qu'il y avait là une discrimination flagrante contre eux.

Bref, tout cela était bel et bon et bien amusant, autant que finement négocié par Amazon, qui, posé en victime, était parvenu à monter tout le monde en opposition. Or, depuis mars, est sorti un nouveau gadget, disposant tout autant d'une fonctionnalité Text-to-Speech, et qui pourtant n'a absolument pas provoqué de scandale du tout.

L'iPad, exactement. Et qu'est-ce que l'Authors Guild compte faire contre cette satanique fonctionnalité, cette fois ? Le New York Times s'est également posé la question et la réponse fait un peu froid dans le dos... 

VoiceOver, qui existe sur iPhone également, et a été intégré à iBooks... et il est probable que personne ne l'a encore remarquée à la Guilde...