Inde, Europe, Canada : nouveaux terrains de jeu des drones d'Amazon

Julien Helmlinger - 31.03.2015

Lecture numérique - Amazon - Drone - Livraison


La semaine dernière, le vice-président d'Amazon Paul Misener a annoncé au Congrès que l'autorisation de la Federal Aviation Administration (FAA), permettant enfin à la firme de tester un prototype de drone hors de ses labos, était obtenue trop tard. Le porte-parole a ajouté que l'appareil était déjà obsolète et que les restrictions sur le sol américain ne permettaient pas un travail de développement « sérieux ». Le géant se tourne donc vers l'étranger.

 

 

 

 

Comme l'a précisé Paul Misener face au Congrès, à l'étranger Amazon n'a « pas besoin d'attendre plus d'un mois ou deux » pour obtenir une autorisation dans l'optique de faire ses tests, et peut bénéficier de réglementations moins restrictives. En conséquence de quoi la firme se tourne notamment vers l'Inde, mais d'autres contrées également, telle que la Colombie-Britannique, au Canada, ou encore le Royaume-Uni.

 

Ainsi, le ministre des Transports britannique, Robert Goodwill, à l'occasion d'une conférence de l'industrie automobile, a confié avoir rencontré le détaillant en ligne pour évoquer ces essais : « Nous travaillons avec Amazon. Le gouvernement travaille sur toute la question des drones. Nous nous rencontrons avec la British Airline Pilots Association et nous sommes tous désireux d'innover », a-t-il affirmé.

 

Depuis l'an dernier sur le sol britannique, Amazon a commencé à recruter des ingénieurs en opérations aériennes, auxquels reviendrait la charge de développer la technologie pour un drone baptisé Octocopters.

 

Par ailleurs, face aux restrictions et lenteurs américaines, le géant de l'e-commerce teste actuellement des appareils en Colombie-Britannique, Canada. Ces tests concerneraient des fonctions de base, comme éviter les obstacles et autres procédures de sécurité, par exemple quand des drones perdent leur connexion.

 

L'équipe d'Amazon basée au Canada comprendrait des roboticiens, ingénieurs logiciels, experts en aéronautique et des pionniers en télédétection, et notamment un ancien astronaute de la NASA et le concepteur de l'aile du Boeing 787. En somme, pendant que la FAA se demandait s'il fallait autoriser ou non les vols de drones sur le sol américain, ceux-ci volaient déjà un peu au nord de la frontière. 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.