Internet fait des enfants intelligents et Google des adultes idiots ?

Julien Helmlinger - 10.03.2014

Lecture numérique - Usages - Internet - Enquête - Jeunesse


Il est toujours amusant d'avoir un peu de mémoire, et de se souvenir de ce titre d'article, qui a l'époque avait fait sensation : Google nous rend-il stupides ? Question d'adulte, en l'occurrence, Nicolas Carr, posée à des adultes. Parce que manifestement, internet aurait la capacité de rendre les enfants plus intelligents. C'est en tout cas tout l'intérêt de l'infographie proposée par Who Is Hosting This. 

 

 

 

 

Car parmi les quatre réponses données, il en est une qui se consacre à la lecture, et au développement de l'intérêt des enfants pour les livres. C'est qu'internet donnerait un meilleur accès aux enfants à des informations concernant les auteurs, et les ferait partir à la découverte d'ouvrages inédits.

 

Dans le même ordre d'idée, les enfants apprendraient plus rapidement à lire, et amélioreraient leurs capacités en écriture. Bon, l'infographie est toujours quelque chose d'amusant… Outre un accès à la mémoire transactive, celle liée aux sources externes, qui reste un argument discutable, les bénéfices se traduiraient par plus de capacité à résoudre les problèmes, plus d'esprit critique des sources, de prédispositions aux concepts mathématiques abstraites, pour une meilleure compréhension en général. 

 

Par ailleurs, l'utilisation de l'internet par la jeunesse augmenterait directement son attrait pour la lecture, avec tout ce que cela implique de progrès en matière de conscience phonologique, d'habileté à la lecture et d'élargissement du vocabulaire. La jeunesse connectée serait également meilleure lorsqu'il s'agit d'écrire, faisant moins de fautes et rédigeant plus vite que par le passé. Contrairement aux estimations les plus alarmistes, le langage SMS ne devrait pas devenir la norme de la nouvelle génération.

 

Selon l'infographie, un usage approprié des réseaux sociaux, boîtes mails et autres messageries instantanées améliorerait les prédispositions sociales des jeunes, tout du moins selon leurs propres ressentis. Ils seraient 26 % d'adolescents usagers des médias sociaux à estimer s'en retrouver moins timides, 20 % à se sentir plus confiants en eux-mêmes, et 19 % à s'en ressentir plus sympathiques aux yeux des autres. Un contrôle parental des activités sur la toile reste néanmoins vivement conseillé.

 

via The Digital Reader

 

 

 

Encore faut-il que tout ceci ne se fasse pas aux dépends de la jeunesse, par le biais d'une surexposition aux chasseurs de données personnelles, ces nouveaux espions auxquels font désormais appel les services marketing les plus agressifs. Au Royaume-Uni, Media Smart a réalisé une petite vidéo avec quelques astuces de base destinées à apprendre aux enfants comment protéger leur intimité sur le web. 

 

Un support instructif pour tout parent qui se sentirait dépassé par la technologie mais serait néanmoins familiarisé avec la langue anglaise, à découvrir ci-dessous :