Irlande du Nord : Le prêt d'ebooks bat des records en bibliothèques

Julien Helmlinger - 29.07.2014

Lecture numérique - Usages - Ebooks en bibliothèques - Irlande - Lecture numérique


La communauté des lecteurs d'Irlande du Nord semble adopter la lecture numérique en bibliothèques, un service offert depuis juillet 2011. Ce week-end, un nouveau record a été battu dans le pays, celui du nombre de prêts d'ebooks sur les douze derniers mois écoulés. Entre juillet 2013 et 2014, les bibliothèques nord-irlandaises auront fourni non moins de 91.895 ebooks à leurs usagers. Des chiffres qui ont pratiquement doublé en comparaison à l'année précédente.

 

 

 

Julie Campbell est responsable marketing pour les bibliothèques de l'Irlande du Nord. Elle explique que le service de prêt numérique a été lancé il y a trois ans dans la contrée, et que son nombre d'utilisateurs n'a cessé de croître depuis. En l'espace d'une seule journée, 446 ebooks ont été téléchargés ce dimanche. Ce qui constitue un record encore jamais atteint, et que la responsable ne sait expliquer.

 

Si le précédent record, quelques jours après Noël, a été imputé aux ventes de nouveaux appareils connectés, cette fois ce serait tout simplement « peut-être parce qu'il pleuvait ». Signe que le service s'est largement démocratisé.

 

Au lancement en juillet 2011, il avait fallu que s'écoule tout le mois pour parvenir au faible résultat de 363 téléchargements. Un résultat loin des 9.439 livres numériques que les usagers ont d'ores et déjà empruntés ce mois-ci. Désormais la moyenne de téléchargements quotidiens se situerait quelque part entre 200 et 300. En termes de contenus littéraires populaires en numérique, la romance arriverait en tête devant les romans policiers.

 

Le service est désormais accessible depuis l'ensemble du territoire, et sans avoir besoin de quitter sa tanière pour en bénéficier. Il suffit de remplir un formulaire, obtenir un code, et procéder enfin au téléchargement sur son appareil de lecture préféré. Les fichiers sont automatiquement supprimés, les usagers n'ont donc pas à craindre d'éventuelle amende pour retard de retour. 

 

Pour Julie Campbell, bien que l'ebook soit en plein essor, cela ne provoquera pas la fin des bibliothèques traditionnelles. Elle est convaincue qu'une part du public reste attachée au papier, et trouve le principe du prêt plus intéressant que celui de l'achat en librairies. « Pourquoi payer pour des livres quand vous pouvez les emprunter ? Beaucoup de gens pensent que la bibliothèque c'est juste des vieux livres, mais nous avons de nombreuses nouvelles parutions de cet été. »

 

Evolution du nombre annuel d'emprunts d'ebooks en Irlande du Nord :

2011/2012 - 18,279 téléchargements

2012/2013 - 48,212 téléchargements

2013/2014 - 91,895 téléchargements