Japon : La hausse des taxes sera nuisible pour l'économie numérique

Nicolas Gary - 29.10.2013

Lecture numérique - Usages - Japon - livres numériques - taxation


Amazon s'est confortablement installé au Japon, selon les dires de la société américaine. Avec iBooks, Apple semble connaître une croissance rapide. Mais si les consommateurs japonais préfèrent encore les livres papier aux versions numériques, le marché digital pourrait bien être freiné par les récentes évolutions fiscales prévues. 

 

 

Electronic book.

MIKI Yoshihito (´・ω・), CC BY 2.0

 

 

Le premier ministre japonais, Shinzo Abe, a annoncé début octobre que le taux de TVA local passerait de 5 à 8 % à compter d'avril 2014, et par la suite, à 10 % dans les 18 mois qui suivraient. Le gouvernement doit faire face à une grosse dette, et parvenir à renflouer ses caisses - sachant que dans le même temps, comme pour nombre d'autres pays, il est compliqué d'attirer les investissements, étrangers ou nationaux. 

 

Le risque induit par l'augmentation du taux de TVA est de voir les consommateurs se ruer sur les différents produits, avant la hausse, et que la consommation redescende juste après le rectificatif des prix. Or, pour les industries de distribution de contenus numériques, la hausse risque d'avoir un effet plus douloureux encore. La commission sur les taxes envisage de taper sur les livres numériques et la musique fournis à l'extérieur du pays. 

 

Pour exemple, aujourd'hui, aucun impôt n'est appliqué sur les livres numériques achetés par les consommateurs japonais sur des sites américains de vente, situés aux États-Unis. Or, si des différences de prix s'appliquent, du fait d'une augmentation des taxes, les entreprises nationales seront dans une situation plus délicate, pour faire face à la concurrence. 

 

Selon la fiscalité japonaise, et sa révision à venir, les sociétés basées à l'étranger ne seraient pas soumises aux mêmes taxations que les sociétés locales. Or, l'industrie de l'édition et d'internet verrait immanquablement son chiffre d'affaires et sa croissance réduits. Selon Impress Innovation Lab, cité par The Japan News, le marché du livre numérique au Japon devrait se chiffrer à 240 milliards ¥ d'ici 2017, soit trois fois son volume actuel. 

 

Le marché de l'ebook serait actuellement de 72,9 milliards de yens pour l'année 2012, avec une croissance de 15,9 % par rapport à 2011 - 62,9 milliards ¥. En 2017, les analystes prévoient que l'on basculera sur un montant de 239 milliards ¥, selon l'institut de recherche japonais Internet Media. Ce dernier assure également qu'avec l'arrivée de la plateforme Amazon, qui pèserait pour 36,8 milliards ¥, soit une croissance de 228,6 % par rapport à l'an passé, c'est une nouvelle explosion qui est à prévoir. 

 

La commission sur la fiscalité étudierait actuellement la possibilité d'inclure les ebooks achetés en ligne auprès des revendeurs étrangers, chose qui apporterait quelques dizaines de milliards de yens à l'économie locale. Mais de réelles problématiques persistent quant à la méthode d'évaluation.