Japon : le marché du livre numérique en plein tsunami

Clément Solym - 26.10.2012

Lecture numérique - Acteurs numériques - Japon - Amazon - Sony


Nos amis japonais sont les premiers à plébisciter les nouvelles technologies, pourtant en terme de liseuses les choses n'allaient pas très fort. Mais ça, c'était avant. Maintenant les Américains (Amazon, Google et Cie) ont décidé de secouer un peu les choses. Attention Sony est prévenu, les analystes estiment que l'arrivée du Kindle pourrait donner bien du fil à retordre à l'entreprise locale.

 

Sony Reader_013

Reader Sony, TAKA@P.P.R.SCC BY-SA 2.0

 

 

Les raisons d'un marasme

 

Les Japonais sont de gros lecteurs et le marché de l'édition se porte très bien avec un chiffre d'affaires l'an dernier qui s'élevait à 22 milliards de dollars US, même si les ventes de livre papier sont en baisse. De plus, ils ont été parmi les premiers à lire sur leurs téléphones ou ordinateurs.

 

Pourtant, le marché des readers n'a jamais vraiment décollé, en dépit des efforts de Sony, Panasonic ou Toshiba, et celui du livre numérique non plus. Hamish Macaskill, directeur d'une agence littéraire au pays du Soleil Levant pense que les potentiels acheteurs « ne sont pas satisfaits » par les outils de lecture proposés.

 

Les fabricants étrangers s'étaient tenus à l'écart de ce marché pour des raisons purement techniques (caractères, lecture verticale, acquisition des droits pour les versions numériques).

 

De ce fait, le marché du livre numérique hors mangas est très réduit : 100,000 titres sont proposés en japonais, ce qui est peu par rapport à la bibliothèque Kindle US qui affiche 1,4 million d'ouvrages.

 

Une évolution bienvenue ?

 

Ce qui va maintenant changer la situation c'est l'arrivée du logiciel EPUB 3.0 qui règle les problèmes liés à la mise en page de la langue japonaise. D'où l'arrivée des géants américains ce dernier mois. Le plus récent en date est Amazon qui a annoncé voilà deux jours le lancement du Kindle Paperwhite sur la péninsule nipponne. (voir notre actualitté) Au mois de septembre, Google avait dévoilé une version japonaise de sa bibliothèque numérique. Des nouvelles qui témoignent d'un véritable enthousiasme pour le marché japonais du livre numérique. Mais qu'en est-il vraiment ?

 

Deux ans près l'arrivée de l'iPad, la vente d'ebooks a du mal à décoller. L'essentiel des revenus liés au livre numérique se fait sur la vente de mangas pour smartphones (90% du marché). Les éditeurs locaux voient d'un mauvais œil la diffusion de leurs livres au format numérique, craignant que la vente de livres papier s'effondre encore plus.

 

Enfin, Sony n'est pas décidé à se laisser faire. L'entreprise a récemment lancé une nouvelle version de son reader, et, chose intéressante, elle a annoncé le 11 octobre qu'elle allait mettre l'ensemble de sa bibliothèque à la disposition d'utilisateurs qui possèdent des readers d'autres marques tournant sur Android.

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.