Jeff Bezos annonce un Kindle de 8e génération : que peut-on attendre ?

Clément Solym - 05.04.2016

Lecture numérique - Lecteur eBook - Jeff Bezos Kindle - Kindle lecteur ebook - lecture numérique ebook


Le monde aura les yeux rivés sur les annonces qu’Amazon s’apprête à faire la semaine prochaine. Comme l’a gentiment exposé le grand patron, Jeff Bezos, la firme s’apprête à dévoiler la 8e génération de son Kindle. Le lecteur ebook qui a vu le jour en 2007 n’a cessé d’apporter de petites optimisations – fonctionnalités et hardware – depuis cette date. Alors qu’attendre ?

 

Kindle Amazon - Livre Paris 2016

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Depuis le Kindle Voyage, sorti en 2014, la firme n’avait pas fait parler d’elle en matière d’encre électronique. Le lecteur ebook de la société reste coûteux – alors que, dans le même temps, le modèle Paperwhite dispose d’un écran haute définition, pour un tarif plus accessible.

 

Bien entendu, la manière dont Bezos joue sur le teasing n’a pas échappé : alors qu’Amazon tend à cultiver le secret industriel, jusqu’à en faire un art, cet appareil « tout nouveau » balancé sur Twitter fait son effet. D’autant plus qu’il est « presque prêt », assure Bezos. « Les détails, la semaine prochaine », et bien entendu, on sera rivé aux écrans. 

 

Reste que le eReader a toujours été présenté comme le produit le plus populaire de la société, et que cette intervention surgit quelques jours après que le nouvel iPad Pro a été présenté. Sauf que ce dernier coûte 10 fois le prix du moins puissant des Kindle Fire – la tablette d’Amazon. 

 

 

 

Chose intéressante : à peine l’annonce faite sur le réseau, les prix de vente des différents types de Kindle ont connu un rabotage de 30 à 50 € selon les machines. Ainsi, le Kindle Voyage est désormais à 149,99 $ – contre 199,99 $ précédemment. L’écran restera tactile, et des améliorations ont pu être apportées dans ce domaine.

 

Du côté de la connectivité, on ne s’attend pas à un bouleversement – à moins que la machine puisse disposer d’une solution pour se recharger en solaire (comme c’est le cas pour le Bookeen ?).  

 

On peut s’attendre à ce que des liens entre les bases de données de Goodreads, le réseau social de lecture racheté par Amazon, soient mieux intégrées encore, pour stimuler les recommandations. Les évolutions technologiques que pourrait apporter le Lab126, le mystérieux secteur de Recherche & Développement de la firme, seront-elles au rendez-vous ?

 

Peu d’employés d’Amazon ont réellement accès au Lab126, qui a tout de même su créer la surprise avec l’explosion générée suite au premier Kindle de 2007. En 2014, 55 millions $ étaient injectés dans cette branche R&D, mais elle assistait en 2015 à une véritable réorganisation. Le Lab fonctionne toujours comme une start-up, comportement d’ailleurs revendiqué par Bezos pour l’ensemble du groupe Amazon. 

 

Si Bezos assure un produit haut de gamme, la question tarifaire sera essentielle. Difficile d’imaginer que l’on changera de taille d’écran – le traditionnel 6 pouces – pour la 8e génération du produit. Et en dépit des dizaines de réactions que le message a suscitées, le grand patron n’a pas lâché le moindre élément d’information.