Jeff Bezos détient le nom de domaine fuckamazon.com

Julien Helmlinger - 09.09.2014

Lecture numérique - Acteurs numériques - Amazon - Noms de domaines - Internet


Cette semaine, le directeur du numérique chez Melville House et ancien libraire, Alex Shepard, a fait une découverte cocasse après avoir vu circuler sur Twitter la photo ci-dessous. Considérant le slogan Fuck Amazon, il s'est amusé à vérifier si la société de Jeff Bezos avait pris soin de se prémunir des actions de communication de ses détracteurs, en achetant la première ces noms de domaine risquant d'embarrasser, du type fuckamazon.com ou encore boycottamazon.com...

 

 

 

 

Verdict : le guépard de Jeff Bezos a visiblement pensé à tout pour se défendre des activistes hostiles connectés sur le web, où presque. Selon les recherches effectuées par Alex Shepard via GoDaddy, société qui gère des dizaines de millions de noms de domaines, la société détient notamment elle-même la série d'adresses web insultantes qui suit :

boycottamazon.com

fuckamazon.com (baise Amazon)

screwamazon.com (baise Amazon)

amazonstinks.com (Amazon pue)

amazonsucks.com (Amazon craint)

La société « implacable », qui possède en outre le site relentless.com, renvoyant bel et bien à la plateforme officielle d'Amazon, n'est pas la seule à agir de la sorte. Ainsi la société Nike a également pris soin de se réserver le droit exclusif de se baiser elle-même via nom de domaine. En revanche Apple a laissé ce privilège à une femme du Maryland, et l'on peut encore devancer de grosses marques comme Ford ou CVS, pour pas cher.

 

Malgré ces précautions visant à couper l'herbe sous les pieds des militants néfastes, Jeff Bezos ne peut pas éviter tous les grands déballages visant Amazon sur le web. Les acteurs de l'industrie du livre et autres organes qui lui sont hostiles trouveront toujours leurs canaux de communication en ligne et inévitablement une part des critiques émane aussi des propres employés du géant.

 

Pour l'heure, fuckhachette.com et fuckauthors.com restent disponibles.

 

(via MelvilleHouse)