Changer son Mac pour écrire comme Kerouac, avec Freewriter

Clément Solym - 23.07.2015

Lecture numérique - Applications - Apple ordinateur - écriture Kerouac - rouleau application


Jack Kerouac aurait adoré Apple, s’il avait vécu assez longtemps pour rencontrer l’iPhone. Et l’iPad. Sans oublier l’iPod et l’iMac. C’est une évidence. La preuve ? C’est Freewriter, une solution d’éditeur texte gratuite, développée pour Mac. Et qui s’inspire du fameux rouleau de On The Road

 

application Kerouac freewriter écriture logiciel mac

 

 

L’idée de Kerouac était d’écrire sur un manuscrit une sorte de phrase qui n’en finirait jamais, et de revenir au principe du rouleau, pour rompre avec la page alors en vigueur. Pareil pour Freewriter, qui n’affiche qu’une seule ligne quand on saisit son texte. 

 

Il se changera en éditeur de texte plus traditionnel une fois que l’utilisateur choisira de s’arrêter pour vérifier tout ce qu’il a pu écrire. L’objectif est donc bien de rédiger au kilomètre, sans s’arrêter. Modifications et corrections pourront être opérées dans un second temps.

 

Enfin, toutes les informations sont à cette adresse, y compris pour le téléchargement du fichier. Attention, Yosemite est obligatoire pour s’en servir. (via Macgen)

 

Ce qui est plaisant, c’est que les développeurs se sont vraiment identifiés au travail de Kerouac pour la présentation et la conception de leur logiciel. « Freewriter combine l’écriture d’un exercice classique et d’un jeu. L’écriture libre est une méthode venue de Kerouac, conçue pour suspendre l’anxiété des délais et l’autocritique. La dimension ludique fournit un retour immédiat alors que vous écrivez, et un score est attribué après chaque session », expliquent les développeurs.

 


Pour approfondir

Editeur : Gallimard
Genre : littÉrature...
Total pages : 416
Traducteur :
ISBN : 9782070785513

Correspondance

de Kerouac, Jack; Ginsberg, Allen

"La correspondance de Jack Kerouac et Allen Ginsberg débute en 1944 et durera jusqu'à la mort de Kerouac, en 1969. Ecrire est la chose la plus importante, les pages sont noircies sur une rythmique be-bop frénétique, la spontanéité compte plus que tout, il s'agit d'expérimenter, de vivre. Kerouac et Ginsberg se lisent mutuellement au fur et à mesure de l'élaboration de leurs textes ; ils se conseillent, se critiquent, s'encouragent. Ils se serrent les coudes, composent à tout prix lettres, poèmes, romans, il faut réussir à se faire éditer, et lire encore, toujours, constamment : Céline, Cummings, James, Shelley, Spengler, Joyce, Kafka, Proust, Rabelais, Reich, Thoreau, Wolfe, Rilke, Auden, Baudelaire, Rimbaud, Shakespeare, Stendhal, Thomas, Apollinaire, Blake... Au gré de leurs visions, ils découvrent et créent une autre planète en pleine Amérique. Poètes jazz, ils rêvent et orchestrent l'écroulement d'un monde, tout en oeuvrant à la naissance d'un autre. Burroughs, Cassady, Corso, Ferlinghetti et les autres sont là, les mots cavalent, les voyages sont initiatiques. Bienvenue dans l'enivrant tumulte électrique de ces jeunes gens pauvres et illuminés de la Beat Generation." Nicolas Richard.

J'achète ce livre grand format à 29 €