Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Joycestick, une narration en réalité virtuelle de l'Ulysse de James Joyce

Victor De Sepausy - 15.07.2017

Lecture numérique - Usages - Joycestick réalité virtuelle - James Joyce Ulysses - dublin Ulysse Bloom


Depuis près d’un an, une équipe s’acharne à mêler réalité virtuelle et littérature. Elle a abouti à la création de l'aventure Joycestick. La classe d’anglais du Boston College avait présenté son projet Digital Humanities Joycean à l’automne dernier. Le tout s’appuyant sur la technologie Vive, développé par HTC (les mobiles) et Valve (studio de jeux vidéo).

 


 

Depuis cette présentation d’octobre 2016, le projet Joycestick a pas mal avancé. Analyse de bases de données, drones, casque de réalité virtuelle… tout était déployé pour explorer comment transformer l’œuvre Ulysse de James Joyce en un tout autre morceau de bravoure. 

 


 

La première approche est de trouver comment les évolutions techniques pourront modifier la manière dont nous lisons. Le groupe interdisciplinaire qui s’est alors monté autour de l’œuvre de James Joyce entend proposer autre chose qu’une projection de mots sur un écran. 

 


 

Puis, toujours dans la présentation du jeu, la ville de Rome, à l’occasion d’une conférence à l’Università degli Studi Roma Tre, a pu découvrir une nouvelle vidéo. 
 



En mai dernier, c’est une présentation du gameplay qui a été diffusée, avec une approche assez sensationnelle.

 


 

La gamification du roman ne bascule pas simplement dans une adaptation de l’oeuvre. « Au lieu d’utiliser la réalité virtuelle comme une extension des jeux vidéo, nous cherchons à l’utiliser comme un tout nouveau moyen narratif », explique Ryan Reede, l’un des étudiants en informatique, membre de Joycestick. « Il y a de l’interactivité, de l’audio, du texte, de la musique : tous ces éléments se retrouvent dans Joycestick, mais en fin de compte, c’est plutôt une nouvelle approche, dans sa forme, du récit. »


Dans la peau de Leopold Bloom
 

Pour mémoire, le roman se déroule durant la journée du 16 juin 1904, devenue depuis une célébration nationale – le Bloomsday. Leopold Bloom, modeste employé, fils irlandais d’un immigré juif hongrois, et alter ego de l’Ulysse d’Homère, parcourt alors Dublin. 

<

>

 

Suivant le fil de l’épopée homérique, Bloom traverse une journée ordinaire, mange de la viande pour son petit déjeuner, assiste à un enterrement, une naissance, passe dans un bordel, et rentre chez lui. Or, au fil du récit, il plonge dans la tête d’autres personnages, plus ou moins importants, et l’ensemble de ces expériences explorent autant de nouveaux récits annexes.

 

Et c’est précisément ce que les étudiants tentent de mettre en scène : cette narration si spécifique de Joyce, transformée en une approche immersive, via la réalité virtuelle. Plutôt un complément du roman, qu’une adaptation. 

Le jeu ne présente d’ailleurs pas de séquences typiques — puzzle, affrontements, résolution de problème, etc. — pas plus qu’il n’incite à cumuler des objets, expérience, ou résoudre des quêtes. En réalité, pointe Jan van Merkensteijn, étudiant en philosophie et science humaines, il s’agit avant tout d’exploration. Les utilisateurs peuvent toucher les objets, arpenter les pièces, les espaces, et certaines de ces rencontres déclencheront alors la lecture de passages du roman. 

 

Il est d’ores et déjà possible d’explorer, un peu, l’univers graphique et les décors, à travers la séquence proposée ci-dessous. C’est assez limité et frustrant, mais cela donne une première idée. A retrouver à cette adresse.

 



Ulysse - James Joyce, trad. Jacques Aubert – Folio Gallimard – 9782070439713 – 13 €