KickAss Torrents : la journée mondiale de l'upload est déclenchée

Cécile Mazin - 30.03.2016

Lecture numérique - Usages - Kickass Torrents - upload téléchargement - partage fichiers


Ce 30 mars est une journée spéciale dans le monde du Torrent. Pour la 5e année consécutive, Kickass Torrent propose une journée dédiée, à travers le monde entier. Une déferlante frénétique de téléchargements et d’upload, largement encouragée par les administrateurs du site. Bienvenue au Happy Torrents Day...

 

 

 

Avec des millions de visiteurs uniques quotidiens, certains prétendent que KickassTorrents serait passé devant The Pirate Bay. Largement plébiscité et apprécié des internautes, il n’en reste pas moins un site qui véhicule des liens de téléchargements pour des fichiers en grande partie illégalement mis à disposition. 

 

« Voilà cinq ans, nous avons réalisé que ce que les utilisateurs font sur KickAssTorrents, ce qu’ils croient et apprécient, devait être célébré. Une journée pour leur redonner ce qu’ils nous apportent à nous », assure M. Black, un administrateur de la plateforme.

 

Pour cette raison, le libre partage est encouragé, parce que les fondateurs veulent promouvoir cette dimension unique d’une liberté d’échange. 

 

Au cours de la journée de 2015, ce sont 5.775 torrents qui ont été uploadés, et le site, pour cette édition 2016, compte bien parvenir à battre le record. D’ailleurs, plusieurs petits défis sont à affronter : les internautes sont encouragés à mettre en ligne leur chanson préférée. (via Torrent Freak)

 

« Nous espérons sincèrement que vous apprécierez encore ce nouveau Torrents Day, quoi que vous décidiez de faire », précisent les organisateurs. 

 

Dans tous les cas, cette journée n’est pas à proprement parler un événement officiel. Elle se positionne plutôt comme une opération vantant les mérites du partage à travers internet, loin des législations et autres DMCA. (voir KAT)

 

Depuis son ouverture en 2008, la vie du site n’a pas été de tout repos. Des attaques l’avaient contraint, l’année passée, à quitter la domiciliation de son serveur.

 

 

 

Rappelons qu’en France, le téléchargement illégal est passible d’une amende de 300.000 € et/ou trois années de prison. 

 

En matière de livres numériques, 16 % des lecteurs français se sont déjà approvisionnés sur des plateformes illégales – principalement en raison d’une indisponibilité dans l’offre légale et en raison d’un prix trop élevé. À l’inverse, le droit d’auteur constitue un frein au téléchargement illégal pour 58 % des lecteurs de livres numériques.

 

Pourtant, les rapports entre les professionnels et le piratage sont complexes. Le réalisateur de Game of Thrones, David Petrarca, dans une interview de 2013, assurait ainsi que la série avait grandement profité du téléchargement pirate...