Kindle : Amazon doit revoir sa géographie

Clément Solym - 23.04.2011

Lecture numérique - Acteurs numériques - kindle - ebookstore - allemagne


Comme l'indique le menu, rédigé en anglais, 96% des livres proposés par le portail allemand de Kindle sont dans la langue de Shakespeare. Mais les lecteurs anglophones ne représentent que 10% du marché Outre-Rhin. (via FutureBook)

La tablette Kindle comprend 643.759 livres anglophones, soit trente mille de moins que dans sa plate-forme britannique, dont des milliers de livres autoédités ; les Allemands disposent de quatre mille livres électroniques à lire en français, s'ils le peuvent !


Certes, le Kindle a des atouts : pour moins de deux cents euros, la tablette comporte de nombreuses applications, afin de pouvoir « lire partout » ; elle réunit soixante-et-onze best-sellers, vingt-cinq mille titres allemands, dont des classiques libres de droit, ainsi que des périodiques, comme « Frankfurter Allgemeine Zeitung », « Handelsblatt » et « Die Zeit ».

On comprend mieux leur slogan : « Les informations essentielles en un coup d'œil ! »

La tablette « lumineuse » ne concurrence donc pas vraiment le portail allemand Libreka, riche de 72 489 livres électroniques. Même pour une notable différence de coût en termes de téléchargement de fichier (notre actualitté), Libreka ne devrait pas connaître le sort de la Loreley.

Les libraires autochtones se réjouissent certainement de cette faible offre en livres électroniques allemands. Mais Kobo devrait arriver bientôt sur le marché européen. (notre actualitté)

Proposera-t-il des livres en espéranto ?