Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Kindle Fire ou Touch, les éditeurs anglais sont enthousiastes

Clément Solym - 29.09.2011

Lecture numérique - Acteurs numériques - kindle - fire - touch


Hier à peine, Amazon demandait aux éditeurs anglais de réaliser une remise de 90 % sur le prix de vente de leurs livres numériques, en vue de la campagne de promotion d'octobre. Certains faisaient grise mine... Mais c'était avant que ne soit dévoilé le Kindle Fire...

Parce que depuis, l'avènement de la nouvelle tablette accroît les préoccupations de la veille, concernant la domination du marché par Amazon. Si Jeff Bezos durant sa présentation, a accentué sur l'air du changement qui venait, sa tablette sous Android, vendue 199 $, est un rival direct, et frontal, à l'iPad, avec les mêmes types de contenus proposés. Surtout qu'en parallèle sont proposés : 1/ un Kindle Touch à prix fracassé, 2/ une réduction sur le Kindle ancienne génération...


Le Kindle Touch

Sur le fond, les éditeurs anglais semblent cependant enthousiastes, puisque la remise pour l'ancienne génération de Kindle sera appliquée le 12 octobre (89 £). Et que les deux autres machines devraient arriver vers Noël. Pour Dan Franklin, de Random House UK, ces appareils vont inaugurer la création d'un nouveau marché d'acheteurs compulsifs.

Michael Bhaskar, de Profile Books, estime pour sa part qu'Amazon a grand ouvert les portes du marché des tablettes. Et l'on considère déjà que des centaines, voire des milliers de ces nouveaux modèles se vendront dans le pays.


Kindle Fire

De son côté, Stéphanie Duncan, directrices des médias numériques chez Bloomsbury est plus enthousiaste encore : « Tout ce qui améliore l'expérience de lecture numérique est accueilli avec plaisir par les éditeurs. » Dans son secteur, livres jeunesse illustrés et ouvrages de cuisine, nul doute que l'on profitera abondamment de cette arrivée prochaine.

Loin des annonces...

Pourtant, Victoria Barnsley faisait état, le mois dernier de quelques réserves sur la véritable nature d'Amazon et sa capacité monopolistique : « Ils ont fait des choses fantastiques pour l'industrie du livre.... mais il ne fait aucun doute qu'ils sont très, très puissants aujourd'hui, et de fait, ils sont proches d'une situation de monopole. » Des propos qui faisaient suite à la tentative de rachat de The Book Depository, par Amazon, toujours sous le coup d'un examen auprès de l'Office of Fair Trading.

Difficile de savoir ce qui a changé entre temps...