Kindle ou iPad ? L'important reste le contenu, et sa qualité

Clément Solym - 13.12.2011

Lecture numérique - Usages - lecture numérique - Kindle - iPad


À l'approche de Noël, la question commence à se poser plus directement, pour ceux qui souhaiteraient adopter un appareil de lecture numérique. Le choix est complexe, parce que les machines sont encore mal connues. Mais au moins peut-on encore les diviser en deux grandes catégories : les écrans ‘noir et blanc' et les écrans couleur.

 

Dans cette division, il faut donc nuancer un peu : les écrans noirs et blancs consomment peu d'énergie, sont conçus pour afficher du texte et rien que du texte. Ce ne sont pas des machines de guerre, ce sont des appareils pour lire, et lire exclusivement.

 

 

En face, on trouve les écrans couleurs, type LCD, qui incarnent une convergence des médias : films, vidéo, musique, livres, internet, etc. On peut tout faire dessus, ou presque. Des sortes de micro-ordinateurs, plus maniables et plus transportables.

 

Deux races d'appareils, qui sont aussi essentielles l'une que l'autre, explique Pierre-Vincent Debatte, de la société Jouve. Spécialisée dans la numérisation globale, la firme Jouve présente les deux variétés d'appareils comme aussi nécessaires l'une que l'autre. Et si on demande au PDG ce qu'il choisirait, sa réponse est simple : « Je dois dire que c'est une combinaison de ces deux [types, NdR] d'appareils qui a vraiment stimulé la croissance dans les ventes d'ebooks. »

 

Autrement dit, on ne choisit pas : on prend les deux ? « Sony a été l'un des leaders, en devenant le premier sur le marché, mais le Kindle et l'iPad ont eu un impact bien plus récent, tout à la fois sur les ventes et la notoriété. »

 

Aussi, il faut comprendre que tout est histoire de contenu : on ne lira pas les mêmes choses sur une tablette que sur un lecteur ebook, dans le sens où la tablette dispose de fonctionnalités multimédias, qui commencent à être exploitées dans le cadre des applications-livres, alors que le lecteur ebook, cet appareil à écran noir et blanc, est là pour faire tourner des pages. 

 

C'est que dans tous les cas, l'appareil n'est rien sans la création d'un contenu qui répond aux attentes des usagers. On peut ajouter des choses et d'autres, du multimédia, des textes enrichis, et ainsi de suite, mais « à la fin, les lecteurs souhaitent en priorité un contenu de qualité : toute amélioration doit venir comme un corolaire à cette idée ».

 

Quant à la présence de pub dans le Kindle pour le vendre moins cher, l'idée est simple : le tout est de ne pas gêner la lecture, dans tous les cas.