Kindle Unlimited : la rémunération par page ne cesse de chuter

Julie Torterolo - 16.11.2015

Lecture numérique - Acteurs numériques - Kindle Unlimited  - Amazon - rémunération auteur


La nouvelle n'a pas de quoi réjouir le porte-monnaie des auteurs. La rémunération des ouvrages inscrits dans Kindle Unlimited, et la bibliothèque de prêt Kindle, s'effectue à la page lue, suivant un montant fixé par le géant américain. Bien que le fonds qui leur est destiné ne cesse d’augmenter, le prix d’une page diminue quant à lui chaque mois depuis juillet dernier – impactant directement les revenus tirés de ces outils de commercialisation. 

 

 

 

En août dernier, le fonds destiné à payer les auteurs était évalué à 11,8 millions $, contre 12,4 millions $ pour le mois dernier. Depuis sa création, le fonds ne cesse ainsi d’augmenter. Pour rappel, il comptabilisait 1,2 million $ à sa création en mai 2014. 

 

Évolution du fond de paiement depuis sa création : 

  •  
  • Mai 2014: 1.2 million $
  • Juin 2014: 1.2 million $
  • Juillet 2014 : 2.5 millions $
  • Août 2014  : 4.7 millions $
  • Septembre 2014 : 5 millions $
  • Octobre 2014 :  5.5 millions $
  • Novembre  2014 :  6.5 millions $
  • Decembre  2014 : 7.25 millions $
  • Janvier 2015 : 8.5 millions $
  • Février 2015:  8 millions $
  • Mars 2015: 9.3 millions $
  • Avril 2015: 9.8 millions $
  • Mai 2015: 10.8 millions $
  • Juin 2015: 11.3 millions $
  • Juillet 2015: 11.5 millions $
  • Août 2015: 11.8 millions $
  • Septembre 2015: 12 millions $
  • Octobrer 2015: 12.4 millions $

 

Pourtant les auteurs ne perçoivent pas forcément la différence dans leur porte-monnaie. Cela s’explique par l'arrivée de nouveaux auteurs, et ainsi une chute du prix par page lue. En juillet dernier, une page lue rapportait 0,0058 $, contre 0,0048 $ au mois d’octobre dernier. 

 

Depuis un changement dans la rémunération, survenu voilà quelques mois, les auteurs sont payés en fonction du nombre de pages lues, alors qu’ils étaient auparavant rémunérés pour chaque ouvrage téléchargé, à condition qu’au moins 10 % de celui-ci ait été lu. Ce système de calcul se nomme « Kindle Edition Normalized Page Count », selon les propres mots d'Amazon. Un ouvrage de 278 pages papier compte ainsi 535 pages dans sa version Kindle, d'après le cybermarchand. Tout devrait donc se passer pour le mieux ?

 

Pour The Digital Reader, la chute de ces trois derniers mois ne serait pas le fruit du hasard. Selon lui, Amazon aurait délibérément fait en sorte que le paiement des auteurs diminue au cours de ces trois derniers mois. Cela lui permettrait, unilatéralement, de définir le montant qu’il alloue à la cagnotte mensuelle destinée aux auteurs. Certains d’entre eux dénoncent des montants à la baisse, quand le géant a pourtant enregistré 84 millions $ de bénéfices au 2e trimestre 2015 — un résultat exceptionnel. 

 

De plus, si Amazon continue à dissimuler le nombre d’abonnés à son service illimité, il semble y investir beaucoup d’argent. Le marchand a cependant accepté le mois dernier de dévoiler le nombre de pages qui ont effectivement été lues, et donc payées. Ainsi, dans le monde entier, 2, 366 milliards de pages ont été lues en septembre 2015. Ce qui devrait normalement mener à un salaire de 0,00507 $ par page...