Kobo by Fnac, pour télécharger l'appli Android, on se l'SFR

Clément Solym - 17.09.2014

Lecture numérique - Applications - SFR publicité - Android application - Kobo Fnac


La publicité virale, chez SFR, peut prendre de multiples facettes, les abonnés le savent pertinemment. Mais jusqu'à lors, certains partenariats n'avaient pas encore été poussés aussi loin. Les accords entre l'opérateur téléphonique et Fnac remontent à ce titre, très loin dans le temps : il faut se souvenir du Fnacbook, et de la version 3G présentée en octobre 2010 pour en retrouver les premiers éléments.

 

 

Kobo by Fnac publicité SFR

ActuaLitté CC BY SA 2.0

 

 

En octobre 2011, Fnac et Kobo, à l'époque, société canadienne, décidaient de s'associer : pour remplacer le défunt Fnacbook, que peu d'utilisateurs regretteront, l'enseigne allait commercialiser l'appareil de lecture, et Kobo officialisait le lien avec une page d'accueil présentant un joli logo Fnac. Pour Alexandre Bompard, ce partenariat représentait une solution innovante pour la société dont il venait de prendre la tête. 

 

Puis, le duo SFR s'est resserré : après avoir fourni le réseau 3G pour ses appareils Fnacbook, l'opérateur téléphonique passait un accord avec Fnac, pour la commercialisation dans ses boutiques de Kobo by Fnac. « Ce partenariat global va au-delà du déploiement de ces espaces dans les Fnac, il permet également aux deux marques d'investir de nouveaux domaines dans le numérique », expliquaient les deux acteurs dans un communiqué.

 

On retrouvait alors sur le site de SFR et dans ses X-Stores les appareils, alors qu'en parallèle, Fnac ouvrait des espaces SFR dans ses boutiques. Aujourd'hui, plus de traces des appareils Kobo, mais après tout, le partenariat entre l'ex-Canadien et Fnac n'est plus exclusif.

 

C'est au tournant d'une notification publicitaire que les deux acteurs se sont rappelés au bon souvenir du journaliste dévoré par ses écrans. 

 

Une grosse notification surgit sur l'écran et propose de profiter de magazines et de livres numériques gratuitement, à lire sur le smartphone. L'offre est proposée jusqu'au 28 septembre et ce sont Paris Match, Elle et Public qui sont proposés, ainsi que Neuf en Boîte de Sophie Loubière et À la vie à la Guerre de Julien Hervieux (deux volumes). Le tout à retrouver sans engagement. Il s'agit donc d'un partenariat avec 12/21, la maison d'édition numérique du groupe Editis.

 

Les titres sont bel et bien gratuits sur les différentes plateformes de vente d'ebooks que nous avons pu consulter – pas de violation de la loi sur le prix unique du livre numérique en perspective. Opération intéressante, qui pourrait montrer une nouvelle perspective, plus axée sur l'applicatif ?

 

Pour l'heure, SFR n'était pas disponible pour répondre à nos questions.