Kobo et Barnes & Noble remboursent leurs clients avec l'argent de l'entente

Antoine Oury - 01.04.2014

Lecture numérique - Acteurs numériques - Kobo - Barnes & Noble - procès Apple


Amazon avait été le premier à réagir, trop heureux d'offrir à ses clients des bons d'achat à utiliser sur sa plateforme. En effet, suite aux conclusions quant à l'entente sur le prix des ebooks entre 5 grands éditeurs et Apple, ces derniers avaient été reconnus coupables d'entraves à la libre concurrence, conduisant des milliers de consommateurs à payer plus cher leurs livres. 

 


Gas Prices

(Svadilfari, CC BY-ND 2.0)

 

 

Logiquement, les autres revendeurs ont emboîté le pas à Amazon, d'autant plus que ce sont les 5 éditeurs reconnus coupables qui paient la facture : Barnes & Noble, Kobo et Sony ont ainsi envoyé à leurs clients éligibles un relevé de leurs avoirs, directement crédités sur leurs comptes.

 

Pour cela, il fallait avoir acheté - trop cher - des livres numériques entre le 1er avril 2010 et le 21 mai 2012, auprès des 5 éditeurs concernés, soit Hachette, HarperCollins, Macmillan, Penguin, et Simon & Schuster. Comme pour Amazon, le montant des dédommagements s'élève à 0,73 $ pour un titre courant, et à 3,17 $ pour les titres marqués comme best-sellers dans la sélection du New York Times.

 

Ne manque désormais plus à l'appel que Google Books, au rayon des revendeurs de masse. Rappelons que l'ensemble des remboursements est financé par le fonds de 166 millions $ mis en place suite à l'accord trouvé entre les 5 éditeurs et le Department of Justice américain. Un site Internet a également été mis en place pour faire connaître aux clients ses droits, mais aussi les tenants de cette affaire majeure, sur ebooksAGsettlements.com.