Kobo met en avant les usages des Big Data dans l'édition

Antoine Oury - 14.10.2014

Lecture numérique - Acteurs numériques - Kobo rapport Big Data - lecture numérique édition - livre numérique donnée


Les Big Data dans le domaine de l'édition, ou plus généralement des industries culturelles, sont une donnée à prendre en compte... Kobo l'a bien saisi, et vient de publier un rapport à destination des éditeurs, afin de les inviter à s'intéresser aux données que le libraire numérique peut leur fournir. Anticiper les attentes des lecteurs, quantifier précisément le succès d'un titre... De nombreux aspects sont abordés, à l'exception de la vie privée des lecteurs.

 


Kobo Aura HD

La Kobo Aura HD (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Récemment, un grand nombre d'acteurs de l'industrie ou de la culture, notamment à l'occasion du Forum d'Avignon Paris, ont affirmé qu'ils souhaitaient mettre en place des politiques transparentes en matière d'exploitation des données. Le rapport de Kobo va probablement dans ce sens, même s'il semble avant tout destiné aux éditeurs.

 

« Avec l'apparition de la lecture numérique, il est désormais possible de savoir comment un lecteur s'approprie le livre lui-même : quels livres n'ont pas été ouverts, lesquels ont été lus jusqu'à la dernière page et à quelle vitesse », note le rapport dans son introduction. En enregistrant les données des lecteurs — anonymisées ? —, les libraires numériques deviennent les pourvoyeurs de données précieuses pour les éditeurs.

 

Et Kobo de lister quelques cas : celui d'un livre peu vendu, mais particulièrement apprécié des quelques lecteurs, et qui méritera peut-être un nouveau lancement, avec une promotion à la hauteur ; le cas d'un auteur moyennement connu, mais couronné de succès au sein de la communauté des lecteurs ; ou encore l'opportunité de transformer un livre en série, à la vue de l'engagement des lecteurs.

 

L'ensemble des exemples est disponible dans le rapport ci-dessous, en anglais uniquement.

 

« À l'avenir, nous aurons accès à encore plus de données de lecture », note le rapport dans sa conclusion. Kobo ferait toutefois bien de limiter ses promesses, pour ne pas subir un revers similaire à celui d'Adobe, dont l'exploitation abusive des données des lecteurs a soulevé l'indignation. Le rapport ne fait pas mention de ces limitations, celles de la vie privée. Par ailleurs, difficile de ne pas s'inquiéter de ces prévisions, qui pourraient formater un marché de l'édition, et limiter la prise de risque des éditeurs.

 

  Publishing in the Era of Big Data - Kobo Whitepaper Fall 2014 by ActuaLitté