Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Kobo n'utilise plus la base de données Goodreads, propriété d'Amazon

Antoine Oury - 03.09.2013

Lecture numérique - Acteurs numériques - Kobo - base de données - Goodreads


La société Kobo, vendeur de livres numériques et un des principaux concurrents d'Amazon dans ce domaine, cesse définitivement d'utiliser la base de données du site de lecture sociale Goodreads, racheté il y a peu par Amazon. Jusqu'à présent, Kobo faisait remonter les notes et critiques des utilisateurs de Goodreads pour enrichir sa librairie en ligne et les applications correspondantes.

 


Capture d'écran de l'appli Kobo, via ebookFriendly

 

 

La décision serait le fait de Kobo, et non d'Amazon, qui s'est offert le site de réseautage social pour les bibliophiles en mars dernier, pour une somme qui approcherait les 150 millions $, chiffre non confirmé par les deux sociétés. Avec cette acquisition, Amazon récupère les données de 16 millions de membres, et quelque 23 millions de critiques postées.

 

Impossible toutefois de savoir si ce retrait aurait des motivations commerciales : Michael Tamblyn, directeur des contenus chez Kobo, explique que le retrait survient à l'occasion d'une « correction sévère qui peut être considérée comme une mise à jour majeure », ajoutant que « Kobo pourrait à nouveau ajouter cette base de données dans le futur ».

 

Le retrait de la base de données Goodreads, sur laquelle Kobo s'appuyait entièrement, a bien entendu généré des centaines de bugs, signalés par les utilisateurs des applications et du site Internet. Le vendeur de livres numériques serait bien avisé de constituer sa propre base de données, ou bien de rassembler celles d'Ingram, WorldCat ou ONIX, comme le fait Goodreads pour une large partie de ses pages. Ceci éviterait d'autres mauvaises surprises, en cas de rachat d'un site commercial par une société tierce.

 

Il ne s'agit pas du seul changement qu'aura occasionné le rachat de Goodreads par Amazon : le réseau social, qui affiche une liste de liens commerciaux pour acheter les ouvrages, a légèrement revu l'ordre dans lequel les différentes boutiques étaient présentées...