Kobo part au Brésil, Kindle se rend en Chine

Clément Solym - 26.04.2012

Lecture numérique - Lecteur eBook - Kobo - Kindle - Brésil


Les deux frères ennemis ont désormais leur plan de conquête du monde en tête, à commencer par les pays émergents et consorts. D'un côté, le Brésil, avec un marché à défricher, de l'autre, la Chine, avec un marché à structurer. D'un côté, Kobo, le Canadien, de l'autre, Amazon, l'Américain…

 

Todd Humphrey, vice-président de Kobo l'an annoncé hier : Kobo se lancera au Brésil à partir de cet automne. Foyer de développement fort dans l'industrie, avec une croissance particulièrement forte, même si le marché du livre reste conscrit, le Brésil représente une destination agréable. Le nombre de livres numériques a d'ailleurs triplé au cours de l'année passée, avec environ 11.000 titres dans le catalogue. 

 

Kobo pourrait donc passer un accord avec Livraria Cultura ou Livraria Saraiva, les deux grandes chaînes de librairies locales, pour proposer la commercialisation des appareils - comme c'est le cas en France avec Fnac. « Nous travaillons avec des éditeurs brésiliens et concluons des accords sur les ventes avec les détaillants, ainsi qu'une grande chaîne de librairies pour distribuer les lecteurs ebook », assure le vice-président. 

 

Pour Todd, « d'ici à cinq ans, 50 % des livres seront au format numérique au Brésil ». Un véritable gage de confiance. Et à retrouver prochainement dans les Favelas de Rio de Janeiro. Pas de tarif encore avancé, ni de produits, mais de belles perspectives pour le Canadien… qui convoite officiellement un territoire qui intéresse clairement Amazon.?

 

La Chine pour Amazon

 

Mais le géant de Seattle, pour sa part, envisage également de poursuivre son déploiement en Asie, avec le marché chinois. Aux rumeurs qui font état d'une commercialisation du Kindle au Japon, au Brésil (éh oui…), ou encore en Pologne vient s'ajouter la Chine, alors que durant quelques heures, on a pu découvrir une page sur le site Amazon.cn présentant une page d'aide pour les utilisateurs de Kindle. 

 

 

 

De quoi alimenter la rumeur, et laisser présager de l'arrivée prochaine. Ou pas. 

 

Depuis l'Empire du Milieu, les sources ne sont pas claires, d'autant plus que l'on n'a pas encore d'informations sur les signatures de contrats entre les éditeurs et le revendeur américain. À l'heure actuelle, le pays compterait près de 2 millions de lecteurs ebook en circulation, mais la grande majorité des lecteurs préfèrent se régaler des micros-fictions qui sont vendues sur internet, plutôt que de s'aliéner à un appareil.

 

En regard du milliard d'habitants, ces deux millions d'appareils, selon les estimations hautes, sont effectivement assez dérisoires. Le bureau chinois d'Amazon a refusé de faire le moindre commentaire