Kobo s'attaque au marché batave

Clément Solym - 20.12.2011

Lecture numérique - Acteurs numériques - lecture numérique - Kobo - Pays-Bas


Déjà dotée de plus de deux millions de livres, la base de données de Kobo accueille désormais des ouvrages en langue néerlandaise. Cette nouveauté est le premier pas d'une stratégie de lancement « en douceur » aux Pays-Bas, où la tablette du groupe, Kobo eReader Touch, était déjà disponbile depuis plusieurs mois.

 

 

Les trois éditeurs majeurs AW Bruna, Querido et De Bezige Bij ont d'ores et déjà annoncé leur collaboration à ce projet. Ils fourniront à Kobo la plus grande partie des ouvrages hollandais.

 

Ces ebooks peuvent être lus sur la tablette du groupe bien entendu, mais pas seulement.  Les applications gratuites Kobo sont disponibles sur tablettes ou smartphones via Apple ou Androïd. Une adaptabilité qui va de paire avec la volonté d'ouverture du groupe, qui ne se cantonne pas à ne vendre sur « sa tablette » que « ses produits », comme c'est le cas chez le concurrent Amazon.

 

Autre attrait majeur de la plateforme Kobo, son prix. Les ebooks Kobo en hollandais sont environ 10% moins chers que les concurrents.

 

A travers Kobo, c'est bien la pieuvre japonaise Rakuten qui tente de s'immiscer dans le marché européen de la vente électronique. A l'étroit dans son marché insulaire, Rakuten s'est lancé depuis quelques années dans un élargissement de ses perspectives.

 

En un an, Rakuten a absorbé des grands noms du marché électronique, dont Price Minister en France ou Kobo, il y a tout juste un mois.