Kobo s'ouvre les portes de l'édition, et s'instaurera éditeur

Clément Solym - 27.10.2011

Lecture numérique - Acteurs numériques - Kobo - editeur - auteurs


Pour que la course soit équitable, il faut offrir les mêmes avantages aux consommateurs que la concurrence, certes, mais avec des plus. Amazon a déployé un service d'autoédition depuis plusieurs années, mais a rajouté une corde d'éditeur. Et plusieurs cordes, même. Or, Kobo ne compte pas se laisser distancer.


Selon les informations de CBC News, un programme similaire, à compter de l'année prochaine, en offrant un service d'édition complet pour les auteurs. De quoi contrer la parution des 122 titres prévue chez Amazon ? Pour Michael Serbinis, PDG de la société, c'est en tout cas le service minimum à assurer.

 

Le Kobo Vox, tablette tactile

 

De quoi venir chatouiller les maisons d'édition traditionnelles sur le propre terrain, tout en assurant un catalogue personnel à Kobo, bien sûr.

 

Du côté de la Writers' Union of Canada, le directeur Greg Hollingshead s'attend bien sûr à ce qu'Amazon, comme Kobo, grapillent des parts de marché aux éditeurs eux-mêmes, estimant qu'ils « sont clairement une menace majeure ». Mais si la menace est réelle, du côté des maisons, on ne semble pas la craindre.

 

Louise Dennys, de Random House Canada estime que cela ne fera qu'apporter une plus grande diversité dans les publications d'ouvrages, avec une formule bien sentie : « Plus on est de fous, plus on rit. »

 

Espère que tout le monde garde le sourire, alors.

 

Nous n'avons pas pu savoir, pour le moment, si Kobo, lorsqu'il sortirait en France, allait proposer le même type de service.