L'adoption du livre numérique au Canada, chez les parents et les enfants

Clément Solym - 17.09.2013

Lecture numérique - Usages - applications - lecture numérique - parents et enfants


L'organisme canadien BookNet, à but non lucratif, présente les résultats d'une étude portant sur les lecteurs adolescents, montrant que si plus du quart d'entre eux lit en numérique, ce chiffre va augmenter. Dans les foyers canadiens, on retrouve en effet une demi-douzaine d'appareils que les ados utilisent quasiment tous - et parfois pour lire. Même les familles qui ne lisent pas d'ebooks estiment qu'elles s'y mettront sous peu. 

 

 

20111105-student2-2

nooccar, CC BY 2.0

 

 

En comparaison, aux Etats-Unis, la moitié des enfants de 2 à 13 ans pratiquent l'ebook. Chez les voisins canadiens, 41 % des parents et 27 % des adolescents (14/17 ans) ont déjà adopté ce mode de lecture. La perspective, ce sont les tablettes, tout d'abord parce que les parents sont plus susceptibles d'en acheter un modèle qu'un lecteur ebook dédié. 

 

Ce qui marque, c'est que les adolescents n'affichent pas de claire préférence pour l'un ou l'autre format : 37 % apprécient l'imprimé, 29 % choisissent le numérique contre 34 % qui n'ont pas de préférence particulière. Évidemment, pour les enfants dont les parents ont opté pour le numérique, l'adoption se fera dans un avenir proche, de l'avis même des parents. 

 

Pamela Millar, directrice des relations avec les clients de BookNet, même les parents qui n'ont pas adopté le format numérique prédisent qu'ils l'adopteront sous peu - aussi la tendance globale se dirige vers le livre numérique. Selon elle, l'effort et l'acceptation de l'interprofession pourraient d'ailleurs porter les efforts marketing vers ce format. 

 

Un des autres points évoqués dans l'étude concerne la découverte de livres, et le bouche à oreille, toujours le facteur le plus important dans la découverte de livres. Les informations sur les auteurs et le livre en ligne sont particulièrement recherchées : 43 % des parents lisent des extraits avant d'acheter, et 18 % le feront dans le futur. 

 

Sur ce point, le réseau social français Babelio avait montré que pour 79,3 % des membres, le bouche à oreille représente « au moins une part importante » de leurs lectures, et de la découverte de livres. 

 

Et en matière de conseils, les parents sont, pour leur progéniture, à la recherche notamment d'applications, « qui ont un potentiel en tant qu'outils pédagogiques efficaces ». Près de 50 % des parents approuvent ce type de contenu, et attendent des applications amusantes, éducatives et améliorant les compétences en lecture. Pour les éditeurs, il devient important de promouvoir des applis éducatives, puisque 40 % des parents sont disposés à en acheter, et qu'en parallèle, 80 % des applis éducatives vendus dans l'iTunes Store sont destinées aux enfants.

 

De quoi comprendre la volonté d'Apple de mettre en place un secteur spécialement consacré aux enfants dans son App Store, pour distinguer plus nettement les applis classiques ce celles destinées aux plus jeunes. 

 

L'étude complète est disponible à cette adresse, à partir de 500 $.

  

via Digital Book World