L'affrontement entre le Kindle et l'iPad a commencé...

Clément Solym - 05.02.2010

Lecture numérique - Acteurs numériques - affrontement - entre - Kindle


Avant la conférence d'Apple du 27 janvier dernier, on avait tout entendu sur ce que pouvait être l'iPad (dont on ignorait jusqu'au nom). Les avis de spécialistes côtoyaient ceux de blogueurs rêveurs sur la Toile. Les fidèles d'ActuaLitté rêvaient même d'un super lecteur d'ebook doté d'une fonction lave-vaisselle...

Et puis vint l'annonce d'Apple. Une annonce qui a divisé, s'attirant tantôt les foudres du Net accompagnées de véritables déclarations d'amour en faveur de La Pomme. Le buzz a été total, passionné et épique. A tel point que même les poissons ont du entendre parler de la tablette.

D'ailleurs les déclarations excessives ne sont pas l'apanage d'Apple puisqu'il est également question de la mort du Kindle d'Amazon. Rien que ça. Voyons donc si Steve Jobs pourrait venir à bout du Kindle dans le salon avec un coupe papier ?

Avec son écran rétro-éclairé, l'iPad semble moins propice que le Kindle pour les séances de lectures prolongées et ce malgré une excellente autonomie chez Apple (10 heures). Certes l'iPad dispose d'un écran couleur, un argument de poids... Jusqu'à l'arrivée de lecteurs d'ebooks avec écran couleur. Ce qui ne devrait pas tarder au regard des développements réalisés par Qualcomm.

L'atout de l'iPad demeure l'iBook Store. Attractif, simple d'accès, gestion (incontournable) de l'ePub, l'iPad ne possède pas de port USB pour transférer ses ebooks (autrement que par le WiFi). Il ne possède pas non plus de fonction marque-page et on ne peut annoter ses lectures.

Si l'on ajoute que l'iBook Store ne concernera que les américains et que le plus grand éditeur (Random House) n'a pas donné son accord pour que ses livres soient distribués par Apple, il semblerait que la société de Steve Jobs n'ait pas totalement assommé la concurrence... Car il ne faut pas oublier que les ebooks sont vendus moins chers sur Amazon !

Quoi qu'il en soit, l'arrivée d'Apple sur le marché de l'iPad va permettre de diversifier l'offre et de créer un vrai marché et c'est tout le mal que l'on peut souhaiter à l'ebook n'est-ce pas ?