L'autopublication avec Tolino : des résultats très encourageants

Clément Solym - 13.07.2015

Lecture numérique - Acteurs numériques - Tolino Amazon - autopublication auteurs - livres impression


Le service allemand Tolino vient de faire un point sur les huit premières semaines de son outil d’autopublication. Si les commentaires sur les réseaux sociaux sont plutôt positifs, la société affiche aussi des résultats très encourageants. Mais d’un point de vue économique, les conclusions sont réservées à plus tard, a expliqué Jördis Beatrix Schulz, directeur de Tolino Publishing.

 

 

 

Les résultats de vente ont été dépassés, et les titres placés chez les partenaires sont en plutôt bonne position, explique-t-on. « Nous sommes particulièrement fiers que l’un des auteurs les plus populaires, Elke Becker, a choisi de publier son titre en exclusivité chez Tolino Medias. »

 

Depuis fin avril, l’offre d’autopublication mise en place chez Tolino compte plus de 400 auteurs et une offre de 1000 titres. Bien entendu, le principal concurrent, Amazon Kindle Direct Publishing, compte plus de 60.000 titres autopubliés. Mais Tolino se présente comme un partenaire plus engagé, puisqu’il propose également de travailler aux négociations d’accords, pour rendre l’offre plus attrayante encore.

 

Pour l’avenir, la société veut mettre l’accent sur les contenus publiés de manière exclusive, et comme des auteurs s’engagent déjà dans cette voie, l’automne sera prometteur. En outre, des modèles d’impression à la demande seront déployés, pour agrandir encore le champ de cette offre. 

 

Jördis Beatrix Schulz l’a confirmé : « Désormais, nous travaillons à apporter une liste de titres sélectionnés en impression », ce qui témoigne de l’implication de Tolino vis-à-vis des auteurs. 

 

Ce qui reste le plus étonnant, c’est que les différents partenaires de Tolino aient accepté de se lancer dans cette dimension du livre. La décision d’entrer en concurrence directe avec Amazon est une fois de plus le pari le plus payant de l’édition allemande. Pour mémoire, l’entreprise regroupe Weltbild, Hugendubel, Der Club de Bertelsmann, Libri, eBook.de et Thalia et Deutsche Telekom — autrement dit, des libraires et des briques technologiques.

 

En élargissant la portée des publications de ce programme, Tolino entend damner le pion à l’Américain de Seattle. « Nous démontrons combien la plateforme Tolino Médias est attrayante pour les auteurs, et nous sommes ravis de la confiance qui nous est portée. » (via Lesen)