L'American Libraries Association espère une édition d'e-books optimisée pour les bibliothèques

Clément Solym - 13.08.2012

Lecture numérique - Acteurs numériques - Bibliothèques - Lecture numérique - Edition


Désireuse de répondre aux préoccupations de premier ordre qui intéressent ses membres, l'American Libraries Association a publié un nouveau rapport sur le marché du livre numérique. Intituée E-book Business Models for public Libraries l'étude s'attache aux spécificités de l'e-book impactant directement l'environnement des bibliothèques et donnne des préconisations pratiques en termes de structures et de standards.

 

 

Réalisée par l'ALA Digital Content & Libraries Working Group (DCWG), l'enquête a été nourrie de débats  avec les six plus importantes maisons d'édition et de distribution numérique. Elle est disponible en anglais à cette adresse.

 

Le rapport indique que dans l'état actuel et expérimental du marché, aucun modèle d'édition n'offre les meilleures garanties à toutes les bibliothèques. De même, le constat est que les éditeurs sont également partagés quant à leurs méthodes de fonctionnement. Le document donne également des conseils aux bibliothécaires : conseillant certains modèles à privilégier et mentionnant d'autres termes de contrat à éviter. Les bibliothèques sont ainsi incitées à " négocier agressivement " avec les éditeurs d'e-books, ce afin d'obtenir des conditions aussi favorables que flexibles. 

 

Pour ce qui concerne les applications informatiques, l'enquête souligne la prédominence d'Overdrive comme plateforme, mais rappelle également l'émergence de la bibliothèque 3M de Cloud, Bibliotecha, et Freading. The Internet Archive's Open Library Project, a quant à lui été adopté par les bibliothécaires des 50 états.

 

Chaque éditeur proposant un ensemble différent de contraintes dans le cadre de l'acquisition des livres numériques, les bibliothèques se trouve face à un choix suscitant une confusion certaine. Si les maisons d'édition perpétuent le modèle imprimé par leurs particularismes, l'ALA conseille toutefois de rechercher une uniformisation des conditions de vente. Celles-ci devraient en outre garantir pour les bibliothèques la disponibilité de tous les titres mis en vente au public, mais aussi des droits durables sur les ouvrages, notamment en terme de transfert vers une autre plateforme de prêt. Enfin, les institutions ont besoin d'un accès fiable aux outils de métadonnées ainsi qu'à leur gestion, dans le but d'améliorer l'expérience de la lecture numérique à ses usagers.

 

En dépit des pourparlers productifs entre l'ALA et les grands éditeurs, les deux parties ne sont pas encore au diapason sur tous les sujets mis au débat.