L'appel de l'ange de Musso piraté : l'iBookstore, victime désignée

Clément Solym - 04.04.2011

Lecture numérique - Acteurs numériques - ibookstore - ebook - guillaume


C'est peut-être là ce que justement le groupe Editis voulait s'épargner, en refusant de vendre ses titres sur l'iBookstore. Mais en même temps, l'effet Rowling n'épargne personne. Si l'on ne propose pas ses livres sur toutes les plateformes possibles, le risque du piratage augmente.

Bien moins évidemment que si l'on ne propose pas ses ouvrages en numérique tout court.

Les Éditions XO avaient créé la surprise en mettant en vente le livre de Guillaume Musso, L'appel de l'ange, sur la plateforme d'Apple. Or, c'était une véritable première pour le groupe Editis, dont la politique jusqu'à présent était bien de ne rien vendre depuis la plateforme d'Apple. Selon nos sources, il s'agissait en fait de tenter l'expérimentation, en laissant la maison de Bernard Fixot aller au charbon. Et depuis... (notre actualitté)

Faut pas pousser

Depuis, eBouquin, qui avait annoncé la nouvelle, a veillé au grain. Le livre numérique est disponible en version piratée, mais rien ne permet cependant de conclure que ce soit là une conséquence de l'effet iBookstore. Après tout, l'ebook de Musso était également disponible sur la plateforme de Fnac, le même jour. Si Fnac.com ne l'avait pas affiché immédiatement dans la matinée, on ne devait imputer ce retard qu'à quelques problèmes techniques. Rapidement réglés qui plus est puisque l'on pouvait retrouver l'exemplaire dès 13 h.

 


Ainsi, et preuve à l'appui, eBouquin nous démontre que le livre numérique est lancé sur son Kindle. Et d'expliquer :

Les teams ayant mis les fichiers à disposition n'ont pas eu de grandes difficultés à mettre disposition l'ebook puisque la principale version qui circule est un fichier commercial débarrassé de DRM et qui, d'après les traces laissées dans le fichier, a fait un petit détour par le convertisseur du logiciel Calibre.

En revanche, l'ouvrage est bel et bien facile à trouver, avec une recherche sur Google, qui n'a rien de très complexe. Le thriller romantique du romancier n'aura donc pas résisté bien longtemps, et les excès de zèle du groupe Editis auront été rapidement payés de retour par une contre-attaque des pirates.

 


De quoi abonder dans le sens de l'étude eBookZ 2 : « Nous arrivons cependant face à un fameux paradoxe : l'offre légale crée du piratage, mais l'offre légale permet également de lutter contre le piratage. En fait, il faut accepter d'être piraté pour ne pas l'être. Maintenant, il reste à déterminer quel est le danger pour l'économie des éditeurs. Les qualités essentielles pour l'offre nous semblent être l'absence de DRM, la qualité des oeuvres et un prix attractif. La DRM, ça n'est pas efficace », expliquait son directeur, Vincent Monadé. (notre reportage)