L'application de lecture pour la génération Snapchat et AppleWatch

Clément Solym - 24.09.2015

Lecture numérique - Applications - génération smartphone - snapchat application - Applewatch lecture


Femme d’affaires indienne, Prerna Gupta a lancé une application, Hooked, qui réunit des histoires de 1000 mots. Des récits très brefs, pour la jeune génération. Selon la fondatrice, 80 % des romans Young Adult sont lus en numérique : pour répondre à cette demande estimée, elle propose sa contribution. Littérairement, on peut avoir quelques doutes...

 

 

 

Le modèle économique est simple : de 2,99 $ par semaine à 40 $ pour l’année, ou 7,99 $ par mois, pour un accès illimité aux histoires – et l’assurance d’avoir de quoi lire tous les jours. Pour l’instant, toutes les histoires sont commandées par la société Telepathic, qui publie l'app', pour alimenter l’application, mais la fondatrice envisage clairement de monter une plateforme sur le modèle de Wattpad. Et d’arriver à des publications de textes plus nombreuses, tout en gardant le modèle de 1000 mots.

 

Pour l’heure, elle ne dévoile pas le montant des rémunérations accordées aux auteurs, mais jure que tout cela est très compétitif. Voici un extrait de livre, proposé via Hooked, et disponible à travers l’application, compatible AppleWatch : 

 

« Umm... why do u have Claires phone ? »

« Well if u must know i sat down on this park bench to read »

« And sat right on someone's phone. Claire's I'm guessing »

« What r u reading ? »

 

Les histoires sont ainsi composées de dialogues, principalement, et peuvent se lire en cinq minutes, avec une sérialisation qui permet de suivre une aventure. Gupta souligne que la littérature épistolaire n’est pas une nouveauté, et que son roman favori est Dracula, de Bram Stoker, raconté sur ce même modèle. 

 

Hooked serait alors une sorte de déclinaison minimaliste de l’écriture fictionnelle, une sorte de Twitter du livre. « Les livres sur téléphones n’ont pas encore suivi le mouvement de la vie contemporaine et du comportement des lecteurs », insiste-t-elle. 

 

 

 

Après une récente levée de fonds de 1,2 million $, ce qui porte à 1,9 million $ les investissements réalisés, la société Telepathic entend bien conquérir les plus jeunes, avec des formats ultra-courts, qui répondent à l’instantanéité moderne. « Nous ne pensons pas que la fiction soit morte, mais il est possible d’améliorer la manière dont elle est présentée et produite actuellement. »

 

Avec un catalogue de 200 histoires déjà référencées, et la possibilité prochaine, pour les utilisateurs, de publier et commercialiser leurs propres histoires, le projet est en cours de déploiement. Et Gupta n’en est pas à son coup d’essai : elle avait déjà lancé Songify, voilà deux ans, permettant de changer des paroles en chanson, avec 8 millions d’utilisateurs. 

 

(via Tech Crunch)