L'assistant d'Amazon, Echo, ne gère pas les livres audio ou numériques

Julien Helmlinger - 07.11.2014

Lecture numérique - Acteurs numériques - Amazon Echo - Assistant virtuel - Reconnaissance vocale


Après avoir enrichi son offre de la télécommande Dash, permettant de faire ses courses à domicile, ou encore le Fire TV Stik, lecteur multimédia de salon, la société de Jeff Bezos fait un pas de plus pour s'installer dans les foyers des consommateurs. La firme américaine vient de dévoiler son nouvel assistant virtuel, Amazon Echo, une alternative au célèbre Siri d'Apple. Le gadget prend la forme d'une enceinte cylindrique, connectée et interactive, que l'on a dotée d'une fonction de reconnaissance vocale.

 

 

 

 

Pour le moment, cet outil n'est disponible qu'aux États-Unis, commercialisé sur invitation au tarif de 99 $ pour les abonnés Prime, contre 199 $ pour le client lambda. Le cylindre est équipé de 7 micros et capable de répondre à toutes sortes de commandes vocales de l'usager : annoncer la météo, lancer la musique ou les infos, ajouter des achats au panier et autres...

 

L'appareil comprend également un ensemble de haut-parleurs, les connexions Wi-Fi et Bluetooth, une télécommande ainsi qu'un ordinateur pour contrôler le tout. En somme, pas grand-chose de neuf chez Amazon, outre le fait qu'Echo peut répondre à l'usager, mais la firme nous propose cette fois un ensemble plus complet de fonctionnalités regroupées dans un même produit.

 

La grande mauvaise nouvelle, c'est que l'appareil ne permettra pas la lecture de livres audio, ni au format Kindle ni en streaming, ce qui aurait pourtant pu intéresser les lecteurs. En revanche, sont également proposées une application pour Android et Fire OS, ainsi qu'une Web app mobile, permettant de gérer ses alarmes configurées ou listes de tâches depuis le smartphone.

 

Ci-dessous, la vidéo de présentation :