L'ebook devient une boutique intégrant la vente de musique...

Clément Solym - 24.07.2011

Lecture numérique - Acteurs numériques - boutique - livre - numerique


 La vente de chansons au travers de livres numériques est la dernière innovation à faire parler d’elle. Cet outil mis en place par Cathedral Publishing permet aux éditeurs de proposer un nouvel outil de commercialisation de contenus. John Balla, cofondateur de la société s’en explique.

Le livre devient la boutique, une nouvelle formule miracle ? Avant tout, il s’agit d’un moyen pour ne pas rompre le fil de la lecture. « Ces produits sont pensés dans le contexte du livre, et seulement présentés quand l’occasion est donnée », souligne-t-il.


Avec un avertissement à entendre : ce type d’option doit incarner une véritable valeur ajoutée pour l’heure, et non, dans le processus d’affiliation mis en place, « un simple moyen rapide de faire plus de fric ».

L'enjeu des auteurs et des droits

Finalement, on revient à des questions que posaient déjà les quatre auteurs à l’origine du Collectif du Quatre février, sur la rémunération des auteurs. Moins de six mois après leurs légitimes interrogations, voilà qu’un instrument de commercialisation dans le livre est instauré. Mais dans ce cas, demandaient Paul Fournel et Hervé Le Tellier, quelle est la part de l’auteur ? Dans l’idée d’un guide touristique, qui permettrait une réservation en ligne, quel pourcentage de l’affiliation reviendrait à l’auteur ? (notre actualitté)

Eh bien, pour l’hôtel, ce n’est pas encore fait, mais voilà donc que la musique vient de déclencher les hostilités. Ce qu’il est encore plus amusant de constater, c’est que, du livre numérique, économie en plein devenir, vient d’être inventé un outil de commercialisation de fichiers musicaux, apportant alors un modèle économique inattendu...

Du livre numérique au livre boutique

Retour à John Balla. Selon lui, cette solution de vente de fichiers MP3 accompagnant l’ebook offre une stimulation « des sens, et aide tout simplement le lecteur à comprendre ce qui est décrit. C’est particulièrement vrai pour la non-fiction, mais aussi pour d’autres applications dans les romans et les essais, si la vision de l’auteur dépasse le fil de l’écriture ».

Finalement, les livres numériques ne sont pas réduits à des vitrines commerciales, mais offrent alors « un miroir de l’expérience que les consommateurs connaissent déjà en ligne, et à laquelle ils sont habitués, autant qu’ils la recherchent ». Ce qui justifierait d’ailleurs qu’Amazon planche à une tablette (voir deux tablettes), alors que le Kindle ne peut pas faire le poids devant des appareils tels que l’iPad.

Du juste prix - question épineuse

De toute cette expérience numérique, Balla retient surtout que le meilleur prix pour un livre numérique, c’est « le moins cher ». John Locke est un auteur indépendant qui a vendu plus d’un million de livres numériques. De même pour Amanda Hocking, repérée par un éditeur traditionnel, du fait de son succès. Leur formule magique ? Des livres vendus entre 99 cents et 2,99 $.

Pour Balla, la commercialisation au meilleur des tarifs devrait se faire entre 1,99 et 4,99 $. Mais sans le poser en règle. « Assurez-vous simplement que si vous proposez un prix plus élevé, vous pouvez entièrement le justifier. Si vous avez un roman avec une bande-son complète des chansons, toutes professionnellement enregistrées, mixées et masterisées, alors, 4,99 $ est un prix raisonnable. » Ajouter des vidéos en haute définition et fixer le tarif à 7 $ lui semble alors justifié.

Dans tous les cas, l’outil de sa maison est définitivement conçu pour apporter de nouvelles sources de revenus aux auteurs, autant qu’aux éditeurs. Dans l’esprit d’une authentique valeur ajoutée...




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.