L'éditeur de manuels open source Boundless a le vent en poupe

Antoine Oury - 07.04.2015

Lecture numérique - Acteurs numériques - Boundless - manuels numériques - Valore


L'éditeur de manuels numériques open source Boundless s'est surtout fait connaître dans nos contrées pour un procès qui l'opposait à Pearson, Cengage et MacMillan, trois éditeurs parmi les plus importants du domaine de l'éducation, aux États-Unis. Mais le service semble suffisamment plébiscité pour susciter des intérêts : Valore, une librairie de manuels numériques, intègre à présent Boundless.

 


Danger is Boundless

(photo d'illustration, Alan Levine, CC BY-SA 2.0)

 

 

Boundless est né en 2011, avec comme objectif la diffusion du savoir à travers des manuels participatifs et open source, accessible gratuitement. Quelques mois plus tard, 3 grands groupes d'édition avaient attaqué le service en justice, soulignant que les contenus qu'il proposait étaient présentés d'une manière trop proche de leur offre commerciale.

 

La plateforme avait, en 2013, assuré que tout est résolu, moyennant un arrangement à 200.000 $ avec les éditeurs. L'offre de Boundless s'est développée, et l'éditeur propose désormais des versions payantes de ses manuels, améliorées avec des contenus et des options supplémentaires.

 

S'il ne s'agit pas d'un rachat, mais plutôt d'une fusion, Boundless fait désormais partie de Valore, une société américaine qui s'est spécialisée dans la vente de manuels numériques, mais également dans les comparatifs de prix, entre autres. A priori, les créateurs de Boundless ont tous reçu des parts de la nouvelle société ainsi créée. L'équipe totale compte désormais une soixantaine de personnes.

 

Le chiffre d'affaires annuel de cette nouvelle entité, si l'on se base sur ceux des sociétés individuelles, atteindrait les 100 millions $. Dans le milieu des start-ups, on évoque déjà un « Netflix du manuel scolaire »...