Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

L'édition débarrassée du site torrent T411, référence francophone d'ebooks

Clément Solym - 28.06.2017

Lecture numérique - Législation - T411 ebooks piratage - fermeture torrent T411 - livres numériques torrent


411, c’était le numéro d’appel pour l'annuaire au Canada. Car l’annuaire de liens torrents avait originellement pour nom QuebecTorrent, avant de devenir Torrent411 et finalement T411. Mais après une opération policière ayant rassemblé autorités françaises et suédoises, le site est définitivement hors ligne. 



 

 

Au cœur de l’arrestation, effectuée à Stockholm, un couple d’Ukrainiens qui serait aujourd’hui à la tête de T411. Dans le même temps, plusieurs serveurs qui se trouvaient en Suède ont été saisis. Et pour parachever le coup d’assaut, un blocage DNS par injonction policière a permis d’empêcher les fournisseurs d’accès d’amener vers le site. 

 

À l’origine de l’action, des plaintes portées par société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (Sacem) et de l’Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle (ALPA). Et l’on apprend de l’AFP que six personnes ont finalement été arrêtées, dans l’un et l’autre pays. 

 

Le site est accusé, depuis son ouverture, de mise « à disposition illégale d’œuvres protégées par des droits d’auteurs a généré au bénéfice de ses administrateurs plusieurs millions d’euros de revenus, notamment issus de recettes publicitaires », explique le procureur de Rennes.

 

Évidemment, le site faisait l’objet d’un intérêt particulier des autorités, puisqu’en 2015, une procédure pour infraction au droit d’auteur avait été lancée au printemps. Et par la suite, T411 avait multiplié les extensions de nom de domaine, cherchant constamment à échapper aux autorités. 

 

Depuis quelques jours, le site était inaccessible et restait l’un des plus visités au monde – plus de 33,2 millions de visiteurs durant le mois de mai (chiffres SimilarWeb). Le site francophone accumulait près de 60 % de son trafic en France. Il était particulièrement connu dans le secteur de l’édition, tant l’offre en matière de livres numériques y était foisonnante. 

 

 

Lorsque le roman de Michel Houellebecq, Soumission, avait été piraté et mis en téléchargement 10 jours avant sa sortie en librairie, c’est évidemment sur T411 qu’on l’avait trouvé en premier lieu. Avec le temps, T411 était véritablement devenu un outil de référence pour mesurer et jauger l’impact de la contrefaçon du livre dans l’édition.

 

Pourtant, on ne peut pas oublier que les liens Torrent ne sont pas tous strictement liés à la contrefaçon. En juin 2015, ActuaLitté évoquait l’initiative de l’association Effervescence, réunissant les étudiants et anciens élèves du master Édition & Audiovisuel de la Sorbonne. Dans le cadre de leur formation, ces derniers doivent réaliser un ouvrage papier et numérique. 

 

Or, pour assurer un meilleur référencement, mais également expérimenter des approches marketing nouvelles, les étudiants avaient opté pour la mise à disposition directement sur T411. Pas de chance...