"L'enjeu du streaming, c'est conserver l'attention du lecteur" (Readfy)

Antoine Oury - 13.10.2014

Lecture numérique - Acteurs numériques - Readfy Frank Großklaus - lecture en streaming - gratuit payant abonnement


De Francfort : Le lancement de Kindle Unlimited à la Foire de Francfort a peut-être mobilisé les esprits en amont, mais les acteurs allemands du secteur, qu'il s'agisse de Skoobe ou de Readfy, ne sont pas vraiment inquiétés par l'arrivée d'Amazon. Nous avons rencontré Frank Großklaus, cofondateur du service de lecture en streaming Readfy, afin d'évoquer leur offre, gratuite pour le moment, et bientôt payante.
 
 
Frank Großklaus (Readfy) - Frankfurt Buchmesse 2014
Frank Großklaus, cofondateur de Readfy, à Francfort (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)
 

Readfy est arrivé tout récemment sur le secteur de la lecture en ligne : la phase bêta a été enclenchée en février dernier, et le service n'est opérationnel officiellement que depuis le 27 septembre. Tout l'enjeu de la présence à Francfort résidait dans le contact direct avec les éditeurs, afin d'étendre un catalogue qui tourne actuellement autour des 25.000 titres.

 

« Dans l'édition, l'appréhension est encore importante, car le streaming en musique ne génère que quelques centimes par lecture. La différence, c'est que nous payons par page, soit 1800 caractères, et qu'une fois la page lue, les revenus sont directement crédités sur le compte de l'éditeur », explique Frank Großklaus, cofondateur de Readfy.

 

Jusqu'au début de l'année prochaine, le service est totalement gratuit, mais des publicités ont déjà fait leur apparition au sein des livres. Un peu comme Youboox en France, Readfy va proposer aux lecteurs de choisir entre modèle gratuit, avec des publicités affichées pendant la lecture, et un modèle payant, entre 5 et 10 €, sans publicités et avec la possibilité de lire les contenus hors ligne. Exactement comme Spotify dans le domaine de la musique.

 

Pour les publicités, tout l'enjeu consiste à trouver l'équilibre entre les clics, qui génèrent des revenus, et la satisfaction du lecteur. Pour le moment, les affichages constituent en une bannière affichée dans une zone supérieure à la page, « qui ne cache pas le texte, mais qu'il est impossible de fermer », et des publicités fixes en pleine page, qu'il est possible de masquer immédiatement. Des publicités vidéo ont également été testées, depuis le 27 septembre.

 

« Certains lecteurs sont évidemment agacés par ces affichages, mais la publicité pendant la lecture est plus efficace, car elle est directement vue par le lecteur, et génère plus de revenus. Nous pouvons aussi l'afficher plus souvent que dans le streaming de la musique », souligne Frank Großklaus. « Nous allons centrer les publicités sur les livres et l'édition, ainsi que sur les goûts du lecteur : genre, sujet d'intérêt... »

 
 
« Amazon a préparé le marché de l'ebook » 
 

En deux semaines, Readfy a gagné près de 20.000 nouveaux utilisateurs, et reconnaît que Kindle Unlimited n'est pas étranger à ce succès. « Amazon a véritablement préparé le marché de l'ebook, en popularisant l'idée d'un prix peu élevé pour les livres numériques, et le lancement de Kindle Unlimited nous a permis d'obtenir beaucoup de retombées presse », signale Frank Großklaus.

 

Pour Readfy, l'enjeu serait plutôt, à présent, de conserver l'attention des lecteurs en améliorant sans cesse son exploitation des données — anonymisées — des lecteurs. « Les fonctions sociales sont particulièrement efficaces pour pousser sans cesse le lecteur à lire plus : les recommandations signalent ainsi quels livres sont en vogue actuellement, ce qui intéresse particulièrement les petits éditeurs, dont un titre peut être mis en lumière de cette façon. »

 

La possibilité de créer des listes de lecture (à la façon, encore, des playlist sur Spotify) et de les partager sur les réseaux sociaux compte aussi : 20 % des utilisateurs auraient déjà utilisé ces fonctions. Pour le moment, le catalogue est principalement constitué de titres de petits et moyens éditeurs allemands, ainsi que par les titres autopubliés sur Books on Demand, qui représentent entre 1/5 et 1/4 du catalogue.

 

« Les grands éditeurs préfèrent attendre, afin de voir si les effets du streaming sur le marché de l'ebook relèvent de la cannibalisation, ou bien si celui-ci lance le marché du numérique, puisque la découverte est facilitée par le gratuit », souligne Frank Großklaus. 5000 livres en anglais sont également disponibles, mais Readfy se concentre pour le moment sur l'offre en allemand.

 

Les grands groupes d'édition allemands ont, depuis trois ans, leur propre offre, Skoobe. Soutenu par Bertelsmann, Random House et Holtzbrinck, ce service, uniquement payant a lui aussi, de l'aveu des éditeurs, été considérablement mis en lumière par l'arrivée de Kindle Unlimited...