L'envoi d'ebooks ePub par email : Gmail et Opera coincent

Clément Solym - 24.08.2009

Lecture numérique - Acteurs numériques - ebook - epub - email


Il nous arrive d'obtenir des fichiers ePub ou des PDF pour les services de presse que les éditeurs nous font parvenir, chose qui simplifie grandement l'organisation de la rédaction et la publication par la suite de nos chroniques quotidiennes. Évidemment, nous ne pourrions pas tout gérer avec des ebooks, mais cela permet une certaine souplesse. Un grand merci par ailleurs à ceux des éditeurs qui acceptent de jouer ce jeu de confiance, quand certains claquent simplement la porte en estimant qu'il vaut mieux envoyer un imprimé, plus coûteux, mais plus sûr. Soit. Les DRM pour livres papiers n'existent en effet pas encore...

Chez TeleRead, David Rothman signale cependant un problème qu'un utilisateur européen a rencontré en tentant d'obtenir un exemplaire presse du livre The Solomon Scandals, en format ePub.

« C'est téléchargé sous la forme d'un dossier et non d'un fichier simple et même quand j'ai tenté de le compresser, j'ai obtenu un message d'erreur d'Adobe digital Édition », explique la victime.
 
Les données sont simples : l'utilisateur a recours à Gmail pour sa boîte et après des tests David constate qu'en utilisant Opera pour télécharger le livre, le navigateur a également voulu « traiter l'ePub comme un simple ensemble de fichiers compressés et tenter d'utiliser un outil de décompression associé » pour le gérer.


De fait, ce genre de problème peut être résolu en précisant à Opera que l'extension de fichiers ePub doit être liée à Adobe Digital Edition. Si la mésaventure ne lui est pas arrivée avec Firefox, c'est, estime-t-il, que le navigateur était déjà présent lors de l'installation de la suite Adobe. Mais la question se pose : comment mieux connecter l'industrie du livre à celle des navigateurs pour que le problème ne survienne plus ? Difficile. Particulièrement difficile, même. Et cela rend encore plus complexe la question de l'utilisation des ebooks par une personne un peu trop novice en informatique.

Retombons sur nos pattes, avec notre histoire d'ebooks envoyés en service de presse : quel éditeur ne serait pas ravi d'apprendre que ses fichiers ainsi transmis ne peuvent pas être partagés aussi facilement que par l'envoi d'un courrier électronique ? « Mais qu'en est-il des situations où je veux réaliser un envoi simplifié d'emails ? Et je ne parle pas simplement de la promotion du livre », interroge David.

Raison supplémentaire nous concernant pour apprécier l'effort que certains éditeurs font en nous envoyant leurs ouvrages en version numérique...