L'EPUB 3 pourrait relancer l'entrain japonais pour l'ebook

Julien Helmlinger - 19.02.2013

Lecture numérique - Usages - Lecture numérique - Japon - Epub 3


Si les résultats du marché du livre numérique, au Japon, ont déçu toutes les prévisions en 2012, la lente adoption de l'ebooks semble dépendre surtout d'un manque de contenu adapté aux spécificités locales. Les éditeurs de l'archipel ne produisent encore que peu de livres dématérialisés en dépit de la tendance qu'ont les lecteurs de numériser eux-mêmes leurs livres. Et avec l'arrivée de l'Epub 3, qui pourrait fournir un logiciel standard à la création de contenu lisible à la mode japonaise, de nouvelles perspectives pourraient voir le jour au pays du soleil levant.

 

 

 L'ebook, pas la tasse de thé des Japonais ? (CC by 2.0)

 

 

Selon une récente étude de Bowker, les Japonais seraient près de 72 % à passer à côté de l'ebook, et à ne pas vouloir l'essayer, et pour cause serait dénoncé le manque de contenu, en dépit d'un engouement local pour les nouvelles technologies.

 

Car si l'on considère le fait que les Japonais eux-mêmes ont développé le concept de Jisui, visant à découper et numériser leurs livres de format papier à la maison, l'attrait pour le livre numérique ne serait pas une simple chimère. Et le récent lancement au Japon de BookScan, pendant industrialisé de la pratique, a rencontré un succès presque immédiat.

 

Par ailleurs, avant l'arrivée de l'Epub 3, il manquait un logiciel standard permettant la production d'ebooks dans le sens japonais : lecture verticale et pages se tournant en sens inverse. Un manque qui a sans doute détourné les éditeurs de langue japonaise, en quête d'une norme.

 

Désormais, l'Epub 3 est une réalité, et tandis qu'Amazon et Kobo se tournent vers le Japon le marché du livre numérique pourrait finalement prendre son essor.