medias

L'Iliad ne représente pas la révolution que fut l'iPod

Clément Solym - 13.05.2008

Lecture numérique - Acteurs numériques - Iliad - Bordes - Angleterre


Luke Johnson est le président de Borders, société qui a décidé de distribuer l'Iliad, ebook de la firme iRex. Selon lui, il ne s'agit pas pour autant d'une révolution aussi importante que celle qui eut lieu lorsqu'est sorti l'iPod, célèbre baladeur d'Apple.

Disponible dans sept magasins d'Angleterre depuis samedi, pour 399 £, 10 exemplaires ont déjà trouvé preneur, selon le directeur général, Philip Cohen, mais Johnson a enfoncé le clou un peu plus au cours d'une conférence. « Cela peut paraître une offre très intéressante, mais ce n'est pas bon marché, il existe des formats concurrents et le livre classique conserve encore une valeur forte. »

Pas une révolution

En tant que détaillant, Johnson reste cependant confiant en l'avenir de Borders qui dispose de 8 % de parts de marché et dont les ventes sont semblables à celles de Waterstone. « D'une certaine manière, le commerce du livre, qui n'est probablement pas aussi glamour ni complexe que d'autres secteurs du divertissement, reste relativement sûr. C'est une gigantesque industrie, bien établie et remarquablement stable. Par-dessus tout, il y a plus de ventes de livres qu'il n'y en a jamais eu », poursuit Johnson.

Avancer sur le secteur

Il reste néanmoins du travail à faire, pour la mise en place du service informatique, la gestion des stocks et l'amélioration des marges. Un potentiel inexploité, selon Johnson, qui voit « beaucoup de travail à réaliser en raison de la concurrence, qui sera difficile à abattre, mais je reste convaincu que les gens n'arrêteront pas de se rendre chez les libraires ».

De nouvelles fonctionnalités apparaîtront prochainement sur le site de Borders, d'ici à quelques semaines. Parmi les avantages, on trouvera du contenu unique et inédit, ainsi que des offres spéciales.