L'insoutenable légèreté de l'Hadopi, face au livre numérique

Clément Solym - 29.09.2011

Lecture numérique - Législation - hadopi - ebook - label


Au cours de la conférence présentant le rapport d'activité de l'Hadopi, en présence de la présidente Marie-Françoise Marais, la question du livre numérique a été plus qu'éludée.

Un secteur qui n'intéresse en somme pas, ou si peu que pas - on peut le vérifier à ce que la labellisation PUR n'a été sollicitée par aucune plateforme de vente légale d'ebooks à ce jour. (voir notre actualitté)

Cependant, par acquit de conscience, on pose la question : quid des discussions avec le Syndicat national de l'édition, qui se poursuivent à la Proust, fuis-moi je te suis, suis-moi je te fuis...


C'est presque hilare que se fait la réponse de la présidente de l'Hadopi : « Nous sommes en marche, mais laissez-nous le temps. » Certes, mais encore ? « Oui, nous continuons d'échanger avec les acteurs du livre, et prochainement, les Labs Hadopi remettront leurs premières études, dans les semaines à venir, sur le livre numérique et ses enjeux. »

D'accord...

« Nous attendons donc que les premiers rapports et premières suggestions nous parviennent », conclut la présidente.

Effectivement, tout cela est bel et bon, mais on se demande bien ce que ces rapports pourront clarifier : le SNE ne semble toujours pas décidé à s'engager dans le projet Hadopi - on le comprend, même si ce n'est pas pour les mêmes raisons. Reste que ce désintérêt quasi manifeste pour le secteur du livre numérique, on se demande d'où la président Marais peut bien le tenir, sinon de l'industrie elle-même, et de ses chefs de file...

PUR et dur !

Pour l'heure, "la labellisation concerne 70 % des plateformes musicales", a également précisé la présidente. Qui oublie de signaler qu'elles commercialisent d'abord, et contractualisent autour du label PUR ensuite...

Alors que le message a été fortement lancé par Vladimir Poutine en Russie, en France, 
l'Hadopi, semble prendre la question du piratage de livres numériques avec une déconcertante frivolité. (voir notre actualitté)