Lecture streaming : le piratage à foison n'épargne pas la France

Nicolas Gary - 11.01.2014

Lecture numérique - Législation - offre illégale - piratage de livres - lecture en streaming


« Nous ne sommes pas encore vainqueurs sur ces questions, ce sont des efforts à réaliser sur le long terme », reconnait donc le cofondateur de Scribd, plateforme de publication de documents et de livres sur internet. Attaqué par l'Association des auteurs de SF et de Fantasy, pour la quantité d'offres résultant de contrefaçons, l'intéressé répond. D'abord, ce n'est pas que la faute de Scribd, c'est aussi celle des éditeurs qui ne partagent pas assez de données pour lutter efficacement contre les pirates. Ensuite... Ensuite, il ne faut pas croire que le piratage n'arrive qu'aux Américains...

 

 

Soirée J'ai lu / Hommage à Jacques Sadoul

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

C'est que... bon : les auteurs américains s'étranglent, en découvrant que des oeuvres sous droit, illégalement mise en ligne, se retrouvent sur le site, pourrait prêter à sourire, quand on regarde depuis la France. Eh bien, ne rions pas trop. Par exemple... les éditions Fayard sont-elles au courant que le livre de Jacques Rancière, professeur émérite à l'Université de Paris VIII, Le maître ignorant, Cinq leçons sur l'émancipation intellectuelle, se retrouve justement chez Scribd, librement téléchargeable ? 

 

Impossible n'est pas français. Impensable non plus d'ailleurs

 

Les éditions Gallimard savent-elles que L'histoire de la folie à l'âge classique, de Michel Foucault, est également proposé ou encore que La nausée, de Jean-Paul Sartre, édition 1972, toutes deux numérisées artisanalement, sont proposées dans l'offre réservée au abonnés ? En cherchant bien, on dénichera un exemplaire parfaitement homothétique, et librement téléchargeable de La nausée... Un truc à se rendre malade, ça !

 

Il en va de même pour La prose du monde, de Maurice Merleau-Ponty, dans un texte établi et présenté par Claude Lefort. Et par pur humanisme, justement, le livre Question III de Martin Heidegger aurait donc été librement proposé, dans la traduction de Roger Munier, toujours aux éditions Gallimard ? 

 

 

{CARROUSEL}
Simple aperçu...

 

 

Doit-on également signaler à Flammarion, et aux ayants droit de Gilles Deleuze que le livre écrit avec Claire Parnet, Dialogues, est disponible dans les mêmes conditions d'accès que les textes de Foucault et Sartre ? Et chez PUF, a-t-on donné son accord pour que le livre Le bergsonisme, si critique soit-il, figure dans le catalogue de Scribd ? Le Livre de Poche a-t-il franchi le pas de la lecture en streaming, pour que le livre d'Emmanuel Lévinas, Humanisme de l'Autre Homme soit proposé ?

 

Chez Seuil, la collection Tel Quel expérimente-t-elle la diffusion streaming également avec Roland Barthes et Le plaisir du texte, qui est gratuitement téléchargeable ? D'ailleurs, du Barhes, l'étudiant en Lettres pourra s'en gorger, avec L'Action de langage, La Chambre Claire, Théorie du Texte, ou encore Essais critiques, Introduction à l'analyse structuraliste... 

 

Et ce recensement n'est que l'oeuvre d'une petite heure passée sur le site. Il suffit alors de se rendre sur les profils des internautes ayant diffusé en ligne les oeuvres en question, pour se rendre compte que l'anonymat le plus complet règne, et que l'on a tôt fait d'uploader, et de disparaître, comme la goutte de rosée s'évanouit aux premières lueurs du soleil dans les contrées arides... 

 

 

 

 

Delphine de Vigan, très prisée des pirates ?

 

Enfin, chose amusante : en comparant le top 2012 des auteurs français, selon le Figaro/GfK qui composent les 10 plus gros vendeurs on retrouvera...

  

1. Guillaume Musso : 1.710.500 exemplaires

2. Marc Levy : 1.433.000 exemplaires

3. Katherine Pancol : 705.000 exemplaires

4. Françoise Bourdin : 512.500 exemplaires

5. Joël Dicker : 496.000 exemplaires

6. David Foenkinos : 473.000 exemplaires

7. Laurent Gounelle : 471.000 exemplaires

8. Éric-Emmanuel Schmitt : 427.000 exemplaires

9. Grégoire Delacourt : 421.000 exemplaires

10. Amélie Nothomb : 405.000 exemplaires

 

 

David Foenkinos s'y retrouve, mais dans une version traduite, chez HarperColllins, Dedicacy, et uniquement sous la forme d'extraits. Il en va de même pour François Bourdin, et Amélie Nothomb, toujours en traduction, et uniquement pour l'achat.

 

En revanche, Delphine de Vigan, publiée chez JC Lattès (filiale du groupe Hachette Livre), sera ravie d'apprendre que No et moi ainsi que Rien ne s'oppose à la nuit sont disponibles en téléchargement aux formats PDF et EPUB, sans avoir à souscrire à quoi que ce soit. Pour rester chez Lattès, Grégoire Delacourt figure aussi au catalogue, mais pour la version espagnole de La Lista de mis deseos, en intégral.

 

Les autres ne sont pas présents dans Scribd. 

 

Le pavillon noir flotte sur Titeuf, Spirou, Lucky Luke

 

Or, cette liste ne se limite évidemment pas aux romans qui ont pu connaître le succès des foules. Que non : la BD, un monde toujours très prisé par les vils pirates de tous horizons a une place de choix. Là  encore, nous nous sommes contentés de scruter les meilleures ventes 2012 de BD en France, pour avoir un aperçu. 

 

 

 

 

Pour Titeuf, le grand succès de Glénat et de Zep, ce sont au moins six tomes qui sont disponibles en lecture intégrale. Pour Lucky Luke, le tarif est le même, les exemplaires ne manquent pas, y compris dans des langues exotiques. Largo Winch semble étonnamment absent, de même que Blake et Mortimer ou encore XIII. Pour Philippe Geluck, publié chez Casterman, on retrouve un exemplaire du Chat au Congo. 

 

Si Kid Paddle est également aux abonnés absents, Le Petit Spirou propose au moins deux tomes (version intégrale gratuite) alors que Spirou est bien présent, dans une offre réservée au service payant - à ce titre, on pourra tout aussi bien retrouver, de Franquin, les idées noires, également en service abonnement. 

 

 

Et un grand merci à Pamela pour son coup d'oeil