La bibliothèque du Vatican va passer à l'ère numérique

- 15.03.2013

Lecture numérique - Usages - vatican - bibliothèque vaticane - numérisation


Nombreux sont les fantasmes autour des ouvrages de la bibliothèque apostolique. S'il n'est pas forcément question de rendre leur accès plus large, leur préservation pour les siècles et les siècles passent par la numérisation. Un processus appliqué à 80.000 manuscrits et près de 9.000 incunables, imprimés datant des premières heures de la Renaissance.

 

Salle sixtine de la bibliothèque apostolique vaticane

 

 

Pour ce faire, le Saint-Siège a fait appel à la société EMC qui estime que la numérisation prendra 9 ans pour 40 millions de pages scannées. Dans un premier temps, EMC fournira un espace de stockage de 2,8 petaoctects pour scanner quelques trésors de l'édition comme la fameuse bible latine de Gutemberg B42, premier texte imprimé d'Europe ou le plus vieux manuscrit biblique daté du IVe siècle.

 

Cette préservation documentaire prend place dans le cadre du projet philanthropique Heritage Initiative sponsorisé par EMC à des fins de diffusion universitaire. D'autres vénérables institutions y font appel comme le Smithsonian Institution, la bibliothèque du Congrès américain ou le mémorial Yad Vashem depuis 2005.

 

Monseigneur Cesare Pasini, responsable de la Bibliothèque apostolique du Vatican confirme la présence de véritables trésors, et de « quelques-uns des textes les plus anciens dans le monde, qui représentent un héritage inestimable pour l'histoire et la culture. Il est très important que ces documents soient protégés, et en même temps mis à la disposition des chercheurs du monde entier ».