La biographie du Colonel Sanders, maintenant chez KFC

Clément Solym - 04.06.2012

Lecture numérique - Usages - KFC - Colonel Sanders - poulet


Si vous aimez le poulet, difficile de croire que vous fréquentez les chaînes de Fast Food Kentucky Fried Chicken. Maintenant, peut-être que la vie du Colonel, Harland Sanders, le visage bonhomme et souriant qui sert d'enseigne à la chaîne de restaurants, vous intéresse. 

 

Et pour assouvir l'appétit d'information que peuvent avoir les consommateurs, le mois prochain, un livre de recettes incluant une autobiographie du bonhomme, écrite en 1966 sera prochainement offerte sur la page Facebook à partir du 4 juin. Les lecteurs pourront télécharger une version numérique gratuite de ce document découvert en novembre dernier, mais le livre ne sera pas proposé ni dans les boutiques, ni dans les librairies en ligne. 

 

KFC

Colonel Harland Sanders: The Autobiography of the Original Celebrity Chef, présentera route l'existence de l'entrepreneur le plus gastronome de tous, « à la fois avec des leçons de vie essentielles et des recettes qui restent d'actualité aujourd'hui », souligne la firme dans un communiqué. 

 

Petit retour dans le passé, en 1930, alors que le Colonel a 40 ans, et propose dans sa station service de la ville de Corbin, dans le Kentucky, des plats cuisinés. C'est le début de la chaîne, qui connaît un succès fou grâce au mélange secret de 11 herbes et épices, qui accompagnent la cuisson du poulet.

 

Vingt-cinq ans plus tard, l'entreprise se développe alors que l'État du Kentucky a attribué le titre de Colonel à l'entrepreneur pour les services rendus et sa contribution à la gastronomie locale. 

 

En 1964, la franchise compte 600 boutiques, au Canada et aux USA, et le Colonel décide de tout vendre pour 2 millions $. Il mourra en 1980, à l'âge de 90 ans. (voir Biography.com)

 

« J'ai lu des centaines de livres de cuisine. La plupart d'entre eux ne peuvent même pas vous expliquer comment bien cuire un steak, préparer des biscuits ou une tarte aux pommes », déplorait le Colonel dans son autobiographie. Raison pour laquelle ce dernier décida de rédiger son autobiographie, avec des recettes simples, pour apprentis cuisiniers.

 

En France, on compte 139 boutiques, et manifestement, personne n'a entendu parler de la biographie du cher Colonel.