La citation comme promotion, prochaine étape des ebookstores

Antoine Oury - 14.10.2015

Lecture numérique - Acteurs numériques - citation promotion - lecture numérique - ebookstore


Si l'espace réservé aux innovations numériques est encore restreint par rapport à l'étendue des stands, la Foire de Francfort donne le ton des développements et de la recherche en matière de lecture numérique. Pour les vendeurs d'ebooks, un défi reste constant : accorder une visibilité à leur offre, et appâter le chaland, autrement que par une belle vitrine et des commentaires fournis. Dans ce domaine, la citation devient centrale. (de notre envoyé à Francfort)

 

Minsu Kang (CEO bbdbu) - Frankfurt Buchmesse

Minsu Kang, PDG de bbdbu, à la Foire du Livre de Francfort (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

« Le secteur numérique représente 5 % du marché, nous nous attendons cependant à ce qu’il se développe pour devenir bien plus important dans les prochaines années », assurait Jae Ho Lee, président de l’agence de promotion de l’industrie de l’édition de Corée du Sud, ou KPIPA. C’était en mars dernier, à l’occasion du Salon du livre de Paris : la France signait en effet un accord, faisant de la Corée du Sud l’invitée d’honneur de l’édition 2016.  

 

Dans le pays, le marché du livre numérique est encore naissant : Amazon n'est pas présent, et les différents revendeurs sont plutôt éparpillés. Minsu Kang, venu de chez Samsung et désormais PDG de la start-up bbdbu, en a donc profité pour créer sa propre plateforme, buk. Avec un concept et un argument destiné aux éditeurs tout entiers constitués autour de la citation d'oeuvres.

 

« Regardez l'effervescence autour de Game of Thrones : les fans commentent chaque phrase, chaque paragraphe, sur les réseaux sociaux, mais peinent à citer le texte lui-même, ou le remettre dans son contexte », remarque Minsu Kang. Un comble, que l'ebookstore buk promet de régler : la plateforme, doublée par une application mobile (iOS et Android), fonctionne à la fois comme lecteur et comme magasin, un écosystème qui fonctionne à l'EPUB.

 

Lorsqu'une phrase est surlignée, la fonction « Exporter » de l'application de lecture propose différentes options de partage qui couvrent Facebook, Twitter, Google Plus et des plateformes de blogging : par ailleurs, un lien unique est créé, que l'utilisateur peut utiliser librement.

 

Ce lien mènera directement vers la portion du texte sélectionnée dans l'ouvrage complet : dans le cas où la personne qui accède au lien ne possède pas le livre, elle sera dirigée vers un extrait contextuel à la citation, dont la longueur varie selon les conditions imposées par l'éditeur. buk ajoutera sur cette page une possibilité d'achat : « Seuls les titres achetés sur buk pourront bénéficier de cette fonctionnalité » note malgré tout Minsu Kang, qui travaille avec 3 développeurs et un designer à mi-temps.

 

La plateforme dispose de quelques fonctionnalités supplémentaires, comme l'intégration de Wikipedia et du Wiktionnaire, qui peuvent être ouverts dans une barre latérale pour lire la définition d'un mot, par exemple, ou affichés directement en plein écran.

 

 

 

Le mieux reste d'expérimenter la plateforme par soi-même, qui restera en version bêta jusqu'à fin octobre ou novembre prochain. Elle propose pour l'heure des ouvrages du domaine public : dans ce cas précis, l'ensemble du texte est accessible à l'utilisateur qui cliquera sur le lien menant à une citation. Évidemment, les citations sélectionnées deviendront de précieuses données pour les éditeurs, qui sauront les utiliser pour leurs campagnes marketing...