La clé USB de éditions Alto : le cadeau idéal ?

Clément Solym - 04.01.2013

Lecture numérique - Acteurs numériques - éditions Alto - Québec - monde du livre


Pour toucher un plus large lectorat, tout en permettant d'offrir des livres numériques, les éditions Alto ont mis au point une carte, dotée d'un port USB. Celle-ci peut contenir jusqu'à 250 fichiers, en format EPUB. Cinq cartes sont proposées et les prix vont de 27,95 $ (canadiens) à 39,95 $. Chaque carte regroupe une différente sélection d'ouvrages. La sélection est thématique ou regroupe des ouvrages d'un même auteur.

 

 

 

 

L'idée vous plaît ? Il ne s'agit toutefois que d'un projet pilote, mené par une maison d'édition québécoise qui édite de beaux livre papier tout en étant enthousiaste et pleine d'idées concernant la diffusion du livre numérique. Les cartes sont uniquement vendues sur des plateformes internet, Archambault notamment mais aussi Rue des Libraires.

 

« Ces cartes uniques, idéales pour vos bas de Noël, sont offertes dans un tirage très limité et sont disponibles exclusivement en ligne », comme le précise l'éditeur Antoine Tanguay, qui reste « soucieux d'offrir de ‘bons vieux' livres publiés avec soin ». Et  pour assurer aux talents d'être lus par un plus grand nombre et d'être disponibles sur de nouveaux supports, l'idée d'une carte-cadeau a fait son chemin.

 

Pour l'instant ce n'est donc qu'un projet pilote, histoire de voir comment le marché et les concurrents vont réagir. Pour le mettre en place, l'éditeur a consenti à quelques sacrifices : il va falloir que 75% des cartes soient vendues pour que l'opération ne soit pas déficitaire.

 

Offrir des ebooks, plus intelligemment

 

En effet, outre la fabrication à proprement parler de la carte (personnalisée en fonction du thème), il faut voir que les différents livres présents dessus valent à eux seuls plus de trois ou quatre fois le prix auquel la carte est vendue. Une bonne affaire donc, grâce à ce prix découverte. Toutefois, ce n'est pas l'appât du gain qui a motivé ce projet.

 

Car au-delà des questions financières se cache une vraie idée. Cette démarche s'inscrit dans une volonté plus générale d'explorer les possibilités offertes par les différents supports, et de conserver une approche physique du livre numérique. Un moyen parmi d'autres de diffuser les livres. Comme nous l'explique Antoine Tanguay à ActuaLitté : « le milieu se démène pour trouver des moyens d'apporter des livres aux lecteurs. »

 

« Cette offre est aussi un moyen d'offrir des livres numériques de manière plus intelligente et cohérente. À l'inverse d'une carte cadeau iTunes qui permet d'acheter ce que l'on veut, ce qui revient à faire un chèque, ici vous offrez un ensemble cohérent de livres », précise-t-il, joint par téléphone. La carte qui marche le mieux « Des hommes et des fusils » propose le bien connu Les frères Sisters de Patrick deWitt, mais aussi Griffintown de Marie Hélène Poitras et L'homme qui marchait sur la lune de Howard McCord.

 

Reste à savoir ce que les autres acteurs vont en penser. L'idée pourrait peut-être faire son chemin par les grands groupes de l'édition qui pourraient mettre davantage de moyens pour l'exploiter. Ou qui sait, Alto pourrait s'en remettre d'autres en vente si le public répond présent à ce projet pilote. « À condition de trouver le moyen adéquat pour les diffuser dans des libraires physiques, ce qui représente pour l'heure un coût très important (d'où le choix de la vente en ligne), puisqu'il faut ajouter aux coûts existants celui de l'emballage et du marketing », note Antoine Tanguay.

 

Autrement dit, plus qu'une simple bricole destinée aux fêtes de fin d'année, un concept original pour rendre l'expérience du livre numérique moins impersonnelle.