Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

La Corée du Nord met en ligne les textes du critique Kim Jong-il

Antoine Oury - 08.01.2014

Lecture numérique - Acteurs numériques - Kim Jong-il - livres numériques - Corée du Nord


Si la Corée du Nord se souvient - douloureusement - de Kim Jong-il comme un dictateur pas du tout éclairé, l'homme a également fait ses armes dans la critique d'art, principalement sur le cinéma et l'opéra. Près de 1500 livres, tous signés par Kim Jong-il même si sa qualité de rédacteur pourra être mise en doute pour certains titres, désormais disponibles dans la bibliothèque numérique de la Corée du Nord.

 


Ah, le design éditorial nord-coréen...

 

 

Kim Jong-il, père de l'actuel dirigeant suprême de la Corée du Nord, était connu comme le loup blanc par les spécialistes cinéma du pays : après avoir passé plusieurs années au sein du département cinéma de la propagande nord-coréenne, le dictateur avait amassé près de 20.000 films dans sa collection personnelle. Dont, probablement, des films interdits par le régime...

 

Les thèses développées par Jong-il, notamment sur le cinéma, mettent évidemment l'accent sur l'effort collectif, précédant l'expression personnelle : « Le noyau idéologique d'une production est la graine que doivent faire germer en fleur le réalisateur et les autres créateurs, grâce à leurs actions communes et la sagesse. »

 

La littérature, selon le guide, doit suivre la même ligne spécialement orientée vers le peuple, dans sa vie quotidienne et les tâches qui lui incombent : « Dire que la littérature dépeint les individus signifie qu'elle les décrit dans leur existence, des gens qui vivent, respirent, pensent et agissent comme ils le font dans la vie réelle. » Autant dire que la science-fiction n'est pas sauve à ses yeux...

 

Des ouvrages du père de Kim Jong-il, Kim Il-sung, précédé d'une réputation tout aussi sulfureuse, sont également disponibles dans la bibliothèque numérique de la Corée du Nord, en langue anglaise. Certains ont le mérite de renseigner sur les interprétations des pièces théâtrales ou des opéras dans le pays en complète autarcie. 

 

(via Open Culture)