La France en quête de solutions pour taxer les géants du web

Julien Helmlinger - 10.03.2015

Lecture numérique - Législation - Fiscalité - France - Internet


Alors que les géants du web s'acquittent généralement d'impôts modestes en comparaison aux revenus qu'ils génèrent, au grand dam de leurs concurrents de brique et de mortier, quelques économistes ont formulé leurs idées de taxes spécifiques, compilées au fil d'un rapport qui sera présenté lundi à la secrétaire d'Etat au Numérique, Axelle Lemaire. Dans le viseur de la France se retrouvent notamment Google, Apple, Facebook ou encore Amazon.

 


Ce rapport a été commandé par France Stratégie, organisme de réflexion rattaché au premier ministre, et vise ces multinationales ayant implanté leur siège européen dans des pays à la fiscalité avantageuse, comme l'Irlande et le Luxembourg, afin d'y déclarer l'essentiel de leurs revenus.Si elles doivent depuis le 1er janvier s'acquitter de la TVA des pays d'origine de leurs clients, le gouvernement français souhaiterait aller plus loin dans cette optique de « reterritorialiser » l'impôt.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.